»
»
»
Consultation

Quatre morts dans une explosion près des pyramides du Caire

Quatre morts dans une explosion près des pyramides du Caire
Crédit photo © Reuters

LE CAIRE (Reuters) - Trois touristes vietnamiens et leur guide égyptien ont été tués vendredi en Egypte dans l'explosion d'un engin artisanal contre leur autocar non loin des pyramides de Gizeh, a annoncé le ministère de l'Intérieur.

L'attentat, qui n'a pas été revendiqué, a également fait dix blessés. Il intervient au moment où le tourisme, source vitale de recettes pour l'Egypte, commençait à repartir après la chute du nombre de visiteurs enregistrée depuis le soulèvement de 2011 lié aux Printemps arabes et l'attentat de l'Etat islamique contre un avion russe qui avait fait 224 morts en octobre 2015.

Sur les 10 blessés, neuf sont Vietnamiens et le dixième était le chauffeur égyptien de l'autocar, ont indiqué les autorités. Au total, 14 touristes vietnamiens se trouvaient dans l'autocar.

L'engin artisanal était dissimulé près d'un mur rue Marioutiya. L'explosion s'est produite vers 18h15 (16h15 GMT), précise le communiqué du ministère de l'Intérieur. L'attentat a eu lieu à moins de quatre kilomètres des pyramides.

Les touristes se rendaient à un spectacle de son et lumière aux pyramides, qu'ils avaient également visitées dans la journée, a expliqué Lan Le, 41 ans, qui se trouvait dans le car et qui n'a pas été blessée.

"Nous nous rendions au son et lumière quand, tout à coup, nous avons entendu une bombe. C'était terrible, les gens criaient", a-t-elle déclaré à Reuters à l'hôpital Al Haram où les blessés sont soignés. "Après, je ne me souviens de rien."

Environ deux heures après l'explosion, on pouvait apercevoir l'autocar avec ses vitres brisées et l'un de ses côtés très endommagé derrière un périmètre de sécurité établi par la police.

Plusieurs dizaines de policiers et de pompiers étaient sur les lieux, dans une rue étroite proche du périphérique où la circulation était normale.

Peu de temps après, une camionnette est arrivée pour remorquer le car.

A l'hôpital d'Al Haram, le Premier ministre égyptien Mostafa Madbouly a annoncé à la chaîne de télévision Extra News TV que le guide était décédé des suites de ses blessures.

"Le bus a dévié de la route sécurisée par les forces de sécurité", a déclaré le chef du gouvernement.

Le chauffeur de l'autocar a par la suite déclaré aux médias égyptiens qu'il avait suivi une route touristique normale.

En février, une grande campagne contre les islamistes a été lancée par l'armée et la police dans la péninsule du Sinaï ainsi que dans les régions du sud et à la frontière avec la Libye.

La dernière attaque meurtrière contre des touristes étrangers en Égypte a eu lieu en juillet 2017. Deux Allemands ont été tués à l'arme blanche dans la station balnéaire de Hourghada sur la mer Rouge.

(Amina Ismaïl et Hicham Hajali; Danielle Rouquié pour le service français)


click here for restriction
©2019 Reuters

Reuters

Nombre de caractères autorisé : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !

Partenaires de Boursier.com