»
»
»
Consultation

Prudence sur les Bourses en Europe, les tensions commerciales reviennent

Prudence sur les Bourses en Europe, les tensions commerciales reviennent
Crédit photo © Reuters

par Blandine Henault

PARIS (Reuters) - Les principales Bourses européennes évoluent sur une note prudente vendredi dans la matinée, avant d'éventuelles annonces des Etats-Unis sur des tarifs douaniers contre la Chine, même si la faiblesse de l'euro fait toujours office de soutien.

À Paris, l'indice CAC 40 avance de 0,24% à 5.541,85 points vers 07h45 GMT. À Francfort, le Dax gagne 0,05% tandis qu'à Londres, le FTSE recule de 0,21%.

L'indice EuroStoxx 50 de la zone euro prend 0,08%, le FTSEurofirst 300 perd 0,12% et le Stoxx 600 abandonne 0,1%.

La séance pourrait connaître un peu de volatilité puisqu'il s'agit d'une journée des "quatre sorcières", marquée par les échéances mensuelles et trimestrielles d'options et de contrats futures.

Jeudi, les indices européens ont nettement rebondi à la faveur de la chute de l'euro, qui a perdu 1,88% sur la séance, sa plus forte baisse journalière depuis le référendum sur la sortie du Royaume-Uni de l'Union européenne en juin 2016.

Les cambistes ont réagi à la prudence affichée par la BCE sur la trajectoire future de ses taux, qu'elle ne compte pas relever avant au moins la fin de l'été 2019.

L'euro tente de rebondir vendredi pour revenir autour de 1,1588 dollar mais il reste à un plus bas niveau depuis la fin mai.

Il n'est pas aidé par la baisse des rendements obligataires en Europe : celui des emprunts d'Etat allemands à 10 ans perd cinq points de base et évolue à 0,384%, contre environ 0,5% avant les annonces de la BCE jeudi.

Dans le même temps, le dollar gagne 0,07% face à un panier de devises de référence mais recule désormais de 0,11% face au yen, qui profite de son statut de valeur refuge face au regain de tensions commerciales.

La devise nippone n'avait guère réagi auparavant au statu quo de la Banque du Japon sur sa politique monétaire.

PRUDENCE SUR LE COMMERCE

Les tensions commerciales entre les Etats-Unis et ses principaux partenaires alimentent la prudence en cette fin de semaine.

Le président américain Donald Trump doit dévoiler ce vendredi une liste révisée de produits chinois susceptibles d'être soumis à des tarifs douaniers "assez importants", selon un responsable de l'administration.

Un autre responsable à Washington a indiqué que cette liste porterait sur 800 catégories de produits, contre 1.300 évoquées auparavant. Le projet initial de tarifs douaniers de la Maison blanche visait un total de 50 milliards de dollars de produits chinois.

La Chine a indiqué vendredi qu'elle répondrait rapidement à toute mesure des Etats-Unis qui heurterait ses intérêts.

En Asie, les places chinoises ont fini en baisse, l'indice composite de la Bourse de Shanghai ayant reculé de 0,7%. L'indice MSCI regroupant les valeurs d'Asie et du Pacifique (hors Japon) abandonne 0,5%.

La Bourse de Tokyo a en revanche gagné 0,5%, soutenue notamment par une clôture positive à Wall Street, où le S&P a pris 0,25% et le Nasdaq a fini sur un record de clôture.

LES BANQUES SOUFFRENT

Aux valeurs en Europe, Rolls Royce s'envole de 11,78% à la Bourse de Londres, le motoriste britannique ayant annoncé de nouveaux objectifs financiers ambitieux à moyen terme lors d'une journée investisseurs.

Parmi les plus fortes hausses du Stoxx 600, Teleperformance bondit de 5,51% après le rachat de l'indien Intelenet pour un milliard de dollars, une opération destinée à accélérer le développement du groupe dans les solutions intégrées à forte valeur ajoutée.

Le distributeur britannique Tesco avance pour sa part de 1,92%, la direction s'étant montré confiante sur la dynamique actuelle de l'activité et ses objectifs financiers à moyen terme.

Plus forte baisse en Europe, le secteur bancaire recule de 1,17%, pénalisé par le repli des rendements obligataires et la perspective éloignée d'une hausse des taux d'intérêt en Europe.

Sur le marché pétrolier, les cours du brut évoluent en légère baisse, la prudence dominant avant la réunion vendredi prochain des membres de l'Opep et de leurs alliés au cours de laquelle la Russie et l'Arabie saoudite pourraient réitérer leur volonté d'augmenter la production.

Du côté de la macroéconomie, les investisseurs surveilleront la publication à 09h00 GMT des chiffres définitifs de l'inflation en zone euro pour le mois de mai.

Sont aussi attendus aux Etats-Unis l'indice d'activité Empire State pour la région de Chicago (12h30 GMT), les chiffres de la production industrielle (13h15 GMT) et l'indice de confiance de l'université du Michigan (14h00 GMT).

(Édité par Bertrand Boucey)


click here for restriction
©2018 Reuters

Reuters

Nombre de caractères autorisé : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !

Partenaires de Boursier.com