Prudence en vue en Europe, le récent rallye s'essouffle

Prudence en vue en Europe, le récent rallye s'essouffle
Prudence en vue en Europe, le récent rallye s'essouffle
Crédit photo © Reuters

par Claude Chendjou

PARIS (Reuters) - Les principales Bourses européennes sont attendues sur une note prudente à l'ouverture mercredi dans un contexte d'arbitrage entre prises de bénéfice et timide regain d'appétit pour le risque à l'approche des décisions des banques centrales et avant une nouvelle salve de résultats d'entreprises.

D'après les premières indications disponibles, le Dax à Francfort devrait perdre à l'ouverture 0,15%, le FTSE 100 à Londres 0,06% et l'indice EuroStoxx 50 0,17%.

Comme dans les précédentes séances, la tendance devrait une nouvelle fois être hésitante, avec de faibles variations à la hausse ou à la baisse, après un début d'année euphorique, porté par l'espoir d'une accalmie dans les taux d'intérêt des banques centrales et les perspectives liées à la réouverture de l'économie chinoise.

"Il semble que les marchés soient de plus en plus séduits par une issue en forme de "Boucles d'or" ("Goldilocks")", écrivent dans une note les analystes de Mizuho, faisant référence au jargon financier décrivant un environnement de marché "ni trop chaud ni trop froid", caractérisé par une croissance faible et une inflation contenue.

Dans l'attente de la publication la semaine prochaine des décisions de politique monétaire de la Banque centrale européenne (BCE) et de la Réserve fédérale américaine (Fed), les investisseurs sont concentrés cette semaine sur des indicateurs macroéconomiques. L'activité des PMI en zone euro, publiée mardi, a montré une croissance inattendue en janvier, ce qui pourrait éloigner la menace d'une récession sévère dans le bloc.

Aux Etats-Unis seront publiées jeudi les données sur l'estimation du PIB au quatrième trimestre, tandis que la statistique des revenus et dépenses des ménages aux Etats-Unis, qui inclut l'indice des prix à la consommation "core PCE", est prévue vendredi.

Pour la séance du jour, hormis l'indice Ifo du climat des affaires en Allemagne à 09h00 GMT, aucun indicateur majeur ne figure à l'agenda.

Côté publications financières des entreprises, la saison se poursuit avec Alstom et ASML en Europe, tandis qu'aux Etats-Unis Tesla, Boeing et IBM, entre autres, livreront leurs résultats du quatrième trimestre.

Ces résultats sont particulièrement surveillés car ils devraient refléter l'impact de la hausse du coût du crédit: les analystes s'attendent pour les entreprises du S&P-500 à une baisse de leur bénéfice de 2,9% sur un an au quatrième trimestre, selon les données de Refinitiv.

A WALL STREET

La Bourse de New York a fini en ordre dispersé mardi à l'issue d'une journée tumultueuse, alors qu'une série de résultats trimestriels contrastés ont atténué la dynamique positive des derniers jours et que le début de la séance a été perturbé par un problème technique.

L'indice Dow Jones a gagné 0,31%, ou 104,04 points, à 33.733,96 points.

Le S&P-500, plus large, a perdu 2,86 points, soit 0,07%, à 4.016,95 points.

Le Nasdaq Composite a reculé de son côté de 30,14 points (0,27%) à 11.334,27 points.

Une enquête a été ouverte par la Securities and Exchange Commission (SEC), le gendarme boursier américain, sur l'incident technique qui a affecté plus de 80 titres et provoqué une confusion sur les cours initiaux.

Microsoft prenait 4% dans les transactions hors séance après la publication de ses résultats, tandis que 3M (-6,21%) a déçu.

EN ASIE

A la Bourse de Tokyo, l'indice Nikkei a fini sur un gain de 0,35% à 27.395,01 points et le Topix, plus large, a avancé de 0,39% à 1.980,69 points.

Les marchés financiers en Chine sont encore fermés ce mercredi pour les festivités du Nouvel an lunaire.

L'indice MSCI regroupant les valeurs d'Asie et du Pacifique (hors Japon) a avancé de 0,4%, à un sommet de sept mois, le Kospi à Séoul ayant pris 1,37% à la reprise des échanges en Corée du Sud après la pause depuis vendredi du Nouvel an lunaire.

TAUX

Le rendement des Treasuries à dix ans aux Etats est quasiment inchangé, s'affichant à 3,45% après son repli de près de six points de base mardi.

Celui du Bund allemand de même échéance a fini en baisse mardi de quatre points, à 2,159%.

CHANGES

Aux changes, l'indice mesurant les fluctuations du dollar face à un panier de devises de référence abandonne 0,04%.

Contre l'euro, le billet perd 0,18% à 1,0905 dollar, la monnaie unique européenne étant proche d'un sommet de neuf ans face à la devise américaine, soutenue par les chiffres des PMI en zone euro.

La livre sterling est pratiquement stable à 1,2334 dollar (+0,05%) après sa baisse de mardi liée à une contraction de l'indice PMI composite en janvier au Royaume-Uni, tombé à son plus bas niveau en deux ans.

PÉTROLE

Les cours pétroliers sont globalement stables après leur repli de la veille lié notamment à des données préliminaires indiquant une hausse plus forte que prévu des stocks de brut aux Etats-Unis.

Le baril de Brent avance de 0,41% à 86,48 dollars et celui de brut léger américain (West Texas Intermediate, WTI) de 0,25% à 80,33 dollars.

(Certaines données peuvent accuser un léger décalage)

(Rédigé par Claude Chendjou, édité par Nicolas Delame)

click here for restriction
©2023 Reuters
Reuters

Nombre de caractères autorisés : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !