Prix de l'électricité : Le Conseil d'Etat rejette le recours des syndicats d'EDF

Prix de l'électricité : Le Conseil d'Etat rejette le recours des syndicats d'EDF
Prix de l'électricité : Le Conseil d'Etat rejette le recours des syndicats d'EDF
Crédit photo © Reuters

PARIS (Reuters) - Le juge des référés du Conseil d'Etat a décidé vendredi de maintenir l'augmentation du volume d'électricité à bas prix qu'EDF doit vendre à ses concurrents.

"Le juge des référés estime que la mesure contestée présente un intérêt public et rejette la demande de suspension", peut-on lire dans le communiqué du Conseil d'Etat.

Cette mesure gouvernementale annoncée mi-janvier et destinée à limiter la hausse des tarifs réglementés de l'électricité pour les consommateurs était contestée par les syndicats d'EDF, qui la jugeaient pénalisante pour le groupe.

Dans un contexte de flambée des prix de l'énergie, le gouvernement a annoncé en début d'année un relèvement du volume d'électricité nucléaire vendu à prix réduit par EDF à ses concurrents, dans le cadre du dispositif Arenh (accès régulé à l'électricité nucléaire historique).

EDF a revu en hausse mi-mars l'impact négatif de ces mesures, à 10,2 milliards d'euros contre 8,4 milliards auparavant.

"Ni l'instruction, ni l'audience n'ont permis de démontrer que cette mesure créait une situation d'urgence pour les intérêts financiers d'EDF, les conditions d'emploi de ses salariés ou les intérêts patrimoniaux de ses actionnaires salariés", est-il précisé dans le communiqué du Conseil d'Etat, qui souligne qu'elle permet en revanche de "limiter sensiblement l'augmentation des prix de l'électricité".

Dans le sillage de la publication de cette décision, le titre EDF a légèrement creusé ses pertes et cédait 1,3% à 09h10 GMT (11h10).

(Rédigé par Myriam Rivet, avec la contribution de Laetita Volga, édité par Tangi Salaün et Sophie Louet)

click here for restriction
©2022 Reuters
Reuters

Nombre de caractères autorisés : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !