»
»
»
Consultation

Premier bilan positif pour le "plan familles" des armées

Premier bilan positif pour le "plan familles" des armées
Crédit photo © Reuters

PARIS (Reuters) - Le ministère français des Armées a dressé mercredi un premier bilan positif du "plan familles" destiné à améliorer le quotidien des militaires et de leurs proches sur des questions aussi variées que le logement, l'accès au wifi et la garde d'enfants.

Un bilan appelé à être examiné à l'occasion de la 100e session du Conseil supérieur de la fonction militaire (CSFM) présidée vendredi par la ministre des Armées, Florence Parly.

Sur les 46 engagements pris dans le cadre de ce plan doté de plus de 300 millions d'euros sur cinq ans (2018-2022), 16 ont été effectivement mis en oeuvre et 70% devraient l'être d'ici la fin de l'année, assure-t-on au ministère, en réponse "aux besoins des familles d'aujourd'hui".

Selon des statistiques officielles, 47% des militaires français sont mariés, 6% ont signé un Pacs et 3% sont à la tête d'une famille monoparentale.

Parmi les mesures les plus appréciées figure la mise en place du wifi gratuit en garnison : une enveloppe de 14 millions d'euros a permis d'équiper plus de 100.000 lits d'hébergement et des centaines de lieux de convivialité.

"Certains jeunes préfèrent se priver d'eau chaude que de wifi", souligne une source au ministère.

L'effort concerne aussi les militaires engagés en opérations extérieures, qui vont pouvoir bénéficier de l'internet sécurisé pour communiquer avec leurs proches et se divertir avec des loisirs numériques. Le ministère prend en charge un forfait de 2 giga-octets et 180 unités téléphoniques par soldat.

La plus grosse partie du budget du plan est consacrée au logement, avec notamment la réservation de lieux d'habitation dans des zones en tension que sont l'Ile-de-France ou des métropoles comme Toulon et Bordeaux.

Des expériences de colocation à destination des célibataires et des célibataires géographiques sont aussi en cours.

Autre engagement : annoncer 80% des mutations au moins cinq mois à l'avance. Un objectif désormais atteint par toutes les armées, sauf l'armée de Terre, qui devrait y parvenir l'an prochain.

Alors que 80% des conjoints de militaires travaillent, un objectif a été fixé d'augmenter le nombre de places en crèches de 20% d'ici 2022, soit environ 650 dans tout le pays.

(Elizabeth Pineau, édité par Yves Clarisse)


click here for restriction
©2018 Reuters

Reuters

Nombre de caractères autorisé : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !

Partenaires de Boursier.com