»
»
»
Consultation

Pour le Kremlin, il n'y a pas de crise politique en Russie

Pour le Kremlin, il n'y a pas de crise politique en Russie
Crédit photo © Reuters

MOSCOU (Reuters) - Le Kremlin a réfuté mardi l'idée selon laquelle les manifestations de ces dernières semaines à Moscou seraient le signe d'une crise politique.

La présidence russe ne s'était pas encore exprimée sur le mouvement provoqué par l'invalidation de plusieurs candidatures d'opposition pour les élections locales du mois prochain.

Le porte-parole du Kremlin, Dmitri Peskov, a déclaré par ailleurs que les interventions musclées des forces de police lors de ces rassemblements non autorisés étaient justifiées mais a ajouté que des enquêtes seraient ouvertes au cas par cas si des abus policiers sont signalés.

"Nous ne sommes pas d'accord avec les nombreuses personnes qui qualifient de crise politique ce qui se passe", a-t-il dit à la presse. "Des manifestations ont lieu dans de nombreux pays dans le monde. Elles sont provoquées par des questions spécifiques", a-t-il ajouté.

Un tribunal de Moscou a annulé la décision de la commission électorale d'empêcher le candidat de l'opposition Sergueï Mitrokhine de se présenter à l'élection prévue début septembre pour désigner le parlement de la capitale russe.

Le tribunal a rendu un jugement en faveur de Mitrokhine trois jours après la manifestation de grande ampleur, l'une des plus importantes de ces dernières années, qui s'est déroulée à Moscou samedi. Mitrokhine avait participé à ce rassemblement.

Les manifestations de ces dernières semaines sont sans précédent en Russie depuis 2011-2013 lorsque des opposants à Vladimir Poutine dénonçaient des fraudes électorales.

Plus de 2.000 manifestants ont été interpellés par la police au cours des différents rassemblements qui ont eu lieu à Moscou.

Samedi, ils étaient plusieurs dizaines de milliers à être une nouvelle fois descendus dans les rues de la capitale russe pour demander des élections libres au parlement municipal après l'invalidation de nombreuses candidatures par la commission électorale.

Un autre rassemblement a eu lieu à Saint-Pétersbourg.

(Tom Balmforth, Andrew Osborn et Andrey Kuzmin; Henri-Pierre André pour le service français)


click here for restriction
©2019 Reuters

Reuters

Nombre de caractères autorisé : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !

Partenaires de Boursier.com