Accueil
»
Actualités
»
Reuters
»
Consultation

Plus de 1.200 responsables hospitaliers menacent de démissionner

Plus de 1.200 responsables hospitaliers menacent de démissionner
Crédit photo © Reuters

PARIS (Reuters) - Plus de 1.200 chefs de service et responsables hospitaliers ont annoncé mardi leur intention de démissionner de leurs fonctions d'encadrement si le gouvernement n'ouvre pas sans délai des négociations sur les moyens alloués à l'hôpital, où le malaise persiste en dépit d'un plan d'urgence dévoilé fin novembre.

Les signataires formulent leurs desiderata dans une lettre adressée à la ministre de la Santé, Agnès Buzyn, et rendue publique par Libération.

"C’est pour vous alerter solennellement que nous avons pris en toute responsabilité la décision inédite et difficile de démissionner collectivement à partir du 14 janvier 2020 si à cette date des négociations ne sont pas engagées", écrivent-ils.

Les chefs de service en colère réclament "une revalorisation significative des salaires", "une révision profonde du mode de financement" et rejette toute nouvelle économie.

Le 20 novembre, l'exécutif a annoncé un train de mesures, notamment la reprise de 10 milliards d'euros de dette des hôpitaux publics sur les comptes de l'Etat et une prime annuelle de 800 euros pour les infirmiers et aides-soignants de la région parisienne les moins bien rémunérés.

"C'est trop peu, trop partiel, trop étalé dans le temps", répondent les auteurs de la lettre adressée à Agnès Buzyn.

(Simon Carraud, édité par Jean-Michel Bélot)


click here for restriction
©2020 Reuters

Reuters

Nombre de caractères autorisé : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !

Partenaires de Boursier.com