»
»
»
Consultation

Plus d'un million d'euros de dégâts dans les universités françaises bloquées, dit Vidal

Plus d'un million d'euros de dégâts dans les universités françaises bloquées, dit Vidal

Crédit photo © Reuters

PARIS (Reuters) - Les dégâts constatés dans les universités françaises bloquées devraient se monter à plus d'un million d'euros, a déclaré la ministre de l'Enseignement supérieur, Frédérique Vidal.

Plusieurs universités bloquées ces dernières semaines par des étudiants qui protestent contre la loi sur l'accès à l'enseignement supérieur ont évoqué des dégâts matériels de plusieurs centaines de milliers d'euros.

Les dégradations de la salle des serveurs de l'université Paul Valéry à Montpellier 3 sont ainsi estimées à 300.000 euros, selon Frédérique Vidal. Celles du site universitaire de Tolbiac, à Paris, évacué vendredi, sont du même ordre.

"Je pense qu'on dépassera le million d'euros", a déclaré la ministre sur Public Sénat en évoquant le montant total des dégradations causés par les mouvements de contestation.

Certains présidents d'université font faire des constations par la police afin de porter plainte, a-t-elle ajouté. L'identification des casseurs sera toutefois difficile car ces derniers sont souvent encagoulés au moment des faits.

"C'est important de savoir qui a commis ces dégâts parce qu'effectivement, c'est le contribuable qui va payer. L'argent des universités, c'est de l'argent public", a souligné la ministre.

"Je ne souhaite pas que l'argent qui a été investi, notamment pour mieux accueillir les étudiants, soit utilisé pour repeindre des amphis ou refaire des serveurs", a-t-elle encore dit.

Trois universités étaient encore bloquées ce lundi et sept sites universitaires sur 400 étaient perturbés.

(Caroline Pailliez, édité par Danielle Rouquié)


click here for restriction
©2018 Reuters

Reuters

Nombre de caractères autorisé : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !

Partenaires de Boursier.com