Philippines: Duterte menace d'arrêter les personnes non vaccinées contre le COVID-19

Philippines: Duterte menace d'arrêter les personnes non vaccinées contre le COVID-19
Philippines: Duterte menace d'arrêter les personnes non vaccinées contre le COVID-19
Crédit photo © Reuters

par Karen Lema

MANILLE (Reuters) - Le président philippin Rodrigo Duterte a déclaré jeudi que les personnes non vaccinées contre le COVID-19 seraient arrêtées si elles contreviennent aux règles d'isolement, alors que les infections atteignent un niveau record.

Dans une allocution télévisée, il a déclaré qu'il demandait aux responsables locaux d'identifier les personnes non vaccinées et de s'assurer qu'elles restent confinées chez elles.

"Si une personne refuse, si elle sort de chez elle et fait un tour, elle pourra être retenue. En cas de refus, les récalcitrants pourront être arrêtés", a-t-il souligné.

Le nombre de personnes complètement vaccinées aux Philippines était de 49,8 millions fin 2021, soit 45% des 110 millions d'habitants du pays. Avec les nouvelles règles en vigueur — consécutives à l'apparition d'Omicron —, les personnes non vaccinées de la région de la capitale, Manille, ne peuvent sortir de chez elles que pour motifs impérieux.

Selon le ministère philippin de la Santé, les infections quotidiennes au COVID-19 ont atteint leur plus haut niveau depuis le 26 septembre, avec 17.220 cas, portant le nombre total de cas à plus de 2,88 millions et le nombre de décès à plus de 51.700 — les deux taux les plus élevés en Asie du Sud-Est, après l'Indonésie.

"Je suis responsable de la sécurité et du bien-être de chaque Philippin", a justifié Rodrigo Duterte, défiant ceux qui l'accusent lui et son gouvernement d'une utilisation abusive des fonds de lutte contre la pandémie.

(version française Dina Kartit, édité par Sophie Louet)

click here for restriction
©2022 Reuters
Reuters

Nombre de caractères autorisés : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !