Accueil
»
Actualités
»
Reuters
»
Consultation

Philippe prêt à examiner une réindexation des retraites

Philippe prêt à examiner une réindexation des retraites
Crédit photo © Reuters

PARIS (Reuters) - Edouard Philippe s'est dit vendredi prêt à examiner la possibilité de réindexer les retraites sur l’inflation en 2020, en particulier les petites retraites.

Le gouvernement a réévalué les retraites à 0,3% en 2019, soit un niveau inférieur à l'inflation, une mesure qui a mis dans la rue de nombreux retraités. Il comptait le faire encore en 2020, mais le Conseil constitutionnel lui a imposé de faire revoter la mesure à l'automne prochain.

"J’entends un certain nombre de voix qui disent 'faisons en sorte pour l’année 2020 de réindexer, en tout ou partie, mais de réindexer notamment les petites retraites'", a dit le chef du gouvernement sur Europe 1. "On peut regarder comment c'est possible."

Prié de dire si cela ne devrait concerner que les petites retraites, il a répondu : "On peut aussi se poser la question de savoir s'il n'est pas utile de prendre une mesure pour ceux qui en ont le plus besoin. Je pose ça, c'est une question, il y aura une appréciation parlementaire".

Cette question a été remise sur le devant de la scène dimanche dans Le Parisien par le délégué général de la République en marche (LaRem), Stanislas Guerini, qui a fait savoir que le parti majoritaire souhaitait cette réindexation pour les retraités les plus modestes.

Pour le ministre de l'Action et des Comptes publics, Gérald Darmanin, "ne pas indexer les retraites sur l'inflation" en 2019 était "une mesure courageuse, difficile, impopulaire".

Elle doit rapporter entre deux et trois milliards d'euros d'économies. "C'est une mesure qui permet à l'Etat de tenir ses dépenses publiques", a-t-il dit jeudi sur Franceinfo.

"On a considéré, peut-être était-ce une erreur, que la suppression de la taxe d'habitation pour les retraités les plus modestes compensait cette non-indexation puisqu'en moyenne on rendait 300 euros de pouvoir d'achat aux retraités".

Les textes budgétaires pour l'année 2018 ont prévu une suppression progressive sur trois ans de la taxe d'habitation pour 80% des ménages. Pour cette population, cet impôt local a été réduit d'un tiers en octobre dernier, sera à nouveau amputé d'un tiers en octobre 2019 et s'éteindra complètement en 2020.

Selon un sondage Odoxa et Dentsu consulting publié jeudi par Franceinfo et Le Figaro, la réindexation des retraites sur l'inflation est pour les Français la mesure prioritaire à prendre à l'issue du "grand débat national".

(Jean-Baptiste Vey, avec Caroline Pailliez, édité par Yves Clarisse)


click here for restriction
©2019 Reuters

Reuters

Nombre de caractères autorisé : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !

Partenaires de Boursier.com