»
»
»
Consultation

Philippe au Vietnam pour muscler un lien économique encore faible

Philippe au Vietnam pour muscler un lien économique encore faible
Crédit photo © Reuters

PARIS (Reuters) - Edouard Philippe se rendra au Vietnam de vendredi à dimanche pour contribuer à renforcer des liens économiques particulièrement faibles et une relation culturelle déjà forte.

La visite du Premier ministre français, organisée à l'occasion du 45e anniversaire de l'établissement des relations diplomatiques, sera également l'occasion pour lui de se rendre à Dien Bien Phu, lieu de la défaite française de mai 1954 qui entraîna la fin de la guerre d'Indochine.

Lors de cette visite, "d’importants contrats seront signés par les entreprises françaises", annonce le Medef.

L'organisation patronale mènera une délégation d'une cinquantaine d'entreprises des secteurs aéronautique et spatial, transports et logistique, énergie, environnement, ingénierie, construction, numérique, sécurité, santé, agroalimentaire, formation, tourisme et services bancaires et financiers.

Les relations commerciales entre la France et le Vietnam sont particulièrement faibles, avec une part de marché française inférieure à 1%.

Le développement d'une classe moyenne riche de dizaines de millions de personnes offre des opportunités dans tous les secteurs, dont l'agroalimentaire et les biens de consommation, souligne l'entourage du Premier ministre français.

Des discussions, engagées de longue date par des industriels de la défense français, ne devraient quant à elles pas aboutir lors de cette visite.

Edouard Philippe participera à un forum économique avec quelque 200 entreprises et à un événement dédié aux start-ups.

La France compte multiplier les échanges avec le Vietnam dans les prochaines années "dans tous les domaines", dit-on à Matignon.

Le Vietnam est un partenaire stratégique pour les intérêts de la France en Asie du Sud-Est, insiste-t-on, attaché au multilatéralisme, vulnérable au changement climatique et confronté à des choix difficiles sur l'utilisation du charbon, domaine dans lequel l'Agence française de développement (AFD) prendra des engagements.

Le secrétaire général du Parti communiste vietnamien, Nguyen Phu Trong, avait rencontré Emmanuel Macron en mars à Paris.

La visite à Dien Bien Phu, la première d'un haut dirigeant français depuis celle de François Mitterrand en 1993, reflète à la fois un attachement à la mémoire historique et le souhait d'"aller de l’avant avec le Vietnam en s’appuyant sur une mémoire partagée", explique l'entourage d'Edouard Philippe.

Il sera notamment accompagné des ministres Agnès Buzyn (Solidarités et Santé) et Gérald Darmanin (Action et Comptes publics), de Mounir Mahjoubi, secrétaire d'Etat chargé en particulier du numérique, d'élus et de responsables publics.

Il se rendra lundi en Nouvelle-Calédonie, au lendemain de la consultation sur l'accession à la pleine souveraineté.

(Jean-Baptiste Vey, édité par Yves Clarisse)


click here for restriction
©2018 Reuters

Reuters

Nombre de caractères autorisé : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !

Partenaires de Boursier.com