Perquisition au domicile de Biden sur proposition de ses avocats

Perquisition au domicile de Biden sur proposition de ses avocats
Perquisition au domicile de Biden sur proposition de ses avocats
Crédit photo © Reuters

WASHINGTON (Reuters) - La perquisition menée vendredi par le département américain de la Justice au domicile de Joe Biden résultait d'une "proposition volontaire, proactive" émanant des avocats personnels du président, a déclaré lundi la Maison blanche, sans donner de précisions sur les documents retrouvés sur place.

Un avocat du locataire démocrate de la Maison blanche avait fait savoir samedi soir qu'une nouvelle perquisition menée au domicile de Joe Biden, à Wilmington dans l'Etat du Delaware, avait abouti à la découverte de six éléments supplémentaires, dont des documents classés.

Bob Bauer avait précisé dans un communiqué que ces éléments remontaient pour la plupart à l'époque durant laquelle Joe Biden était sénateur - il a représenté le Delaware à la chambre haute du Congrès américain de 1973 à 2009.

D'autres documents retrouvés chez Joe Biden dataient de 2009 à 2017, soit la période lors de laquelle il était le vice-président de Barack Obama.

Un porte-parole de la Maison blanche, Ian Sams, a déclaré que la perquisition faisait suite à une "offre volontaire, proactive des avocats personnels du président pour que le DoJ (département de la Justice) ait accès au domicile".

Cette perquisition accentue les pressions légales et politiques autour de Joe Biden, lequel a insisté sur le fait qu'il n'avait pas conscience d'avoir conservé des documents classés à son domicile et dans son ancien bureau et que le dossier serait clos sans suite.

Les républicains, qui ont pris ce mois-ci le contrôle de la Chambre des représentants, ont mis sur pied une commission chargée d'enquêter sur l'affaire qu'ils comparent à l'enquête lancée contre le prédécesseur républicain de Joe Biden, Donald Trump, après que celui-ci a quitté la Maison blanche début 2021.

Les équipes de Joe Biden coopèrent avec les autorités, auxquelles elles ont remis les documents classés retrouvés, a dit par le passé la Maison blanche.

(Reportage Steve Holland, Nandita Bose et Jarrett Renshaw; version française Jean Terzian)

click here for restriction
©2023 Reuters
Reuters

Nombre de caractères autorisés : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !