»
»
»
Consultation

Pepy craint le chaos à la SNCF dès lundi soir

Pepy craint le chaos à la SNCF dès lundi soir
Crédit photo © Reuters

PARIS (Reuters) - Le PDG de la SNCF, Guillaume Pepy, a mis en garde vendredi les voyageurs du week-end de Pâques contre le premier épisode de la grève échelonnée des cheminots, qui s'annonce très suivie dès lundi soir.

Les quatre organisations syndicales représentatives de la SNCF se sont mises d'accord sur un calendrier de deux jours de grève sur cinq à compter de mardi et mercredi et allant potentiellement jusqu'au 28 juin. Le mouvement de grève prend effet à compter de la veille, 19h.

"Je veux qu'on soit très clair et très transparent sur le fait qu'à partir de lundi soir 19h00, le mouvement sera sans doute très suivi et va pénaliser la vie de beaucoup de Français", a déclaré Guillaume Pepy sur France Inter.

Les conducteurs et aiguilleurs peuvent se déclarer grévistes jusqu'à samedi 19 h, un délai qui devrait permettre à la direction de la SNCF de publier dimanche matin la liste des trains qui circuleront lundi soir. Par la suite, une liste des trains en circulation sera publiée chaque jour à 17h00 la veille pour le lendemain.

"Imaginons qu'il y ait un train sur cinq ou un train sur huit, on ne pourra pas dans ces conditions transporter la totalité des voyageurs qui devaient voyager lundi soir", a dit Guillaume Pepy.

"C'est une fourchette possible, les organisations syndicales souhaitent une perturbation maximum, ont parlé d'un (train) sur dix, on va attendre samedi soir pour en avoir le coeur net", a-t-il ajouté.

Le patron de la SNCF invite en conséquence les voyageurs à "prendre leurs précautions pour ne pas se trouver surpris lundi soir", en reportant ou en avançant leur voyage ou en utilisant des moyens de transport alternatifs comme le covoiturage, dont les plateformes seront gratuites pendant la grève.

Dans le sillage des propos de la ministre des Transports Elisabeth Borne, il défend en outre le mode de calcul des retenues sur salaire choisi par la direction de la SNCF, qui réduit le bulletin de paie des cheminots plus que ces derniers ne l'anticipaient.

"Il s'agit juste d'appliquer les règles qui existent", a-t-il déclaré. "On traite cette grève comme une grève longue donc nous appliquons les règles des grèves longues."

(Julie Carriat, édité par Yves Clarisse)


click here for restriction
©2018 Reuters

Reuters

Nombre de caractères autorisé : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !

Partenaires de Boursier.com