Accueil
»
Actualités
»
Reuters
»
Consultation

Pays-Bas : Le Premier ministre juge le couvre-feu nécessaire une décision contraire de la justice

Pays-Bas : Le Premier ministre juge le couvre-feu nécessaire une décision contraire de la justice
Crédit photo © Reuters

par Bart H. Meijer

AMSTERDAM (Reuters) - Le Premier ministre néerlandais Mark Rutte a exhorté ses concitoyens à respecter le couvre-feu, soulignant son rôle majeur dans la lutte contre la pandémie en dépit d'une décision de justice l'estimant dépourvu de bases légales suffisantes.

Un tribunal a estimé le même jour que l'Etat n'avait pas été en mesure de démontrer que l'état actuel de la pandémie justifiait des mesures d'urgence, un revers pour le gouvernement, qui a fait immédiatement appel de cette décision.

Le tribunal doit décider dans le courant de la journée si le couvre-feu reste en vigueur jusqu'à l'audience en appel, qui devrait se tenir rapidement.

"Il serait très imprudent de lever le couvre-feu maintenant", a déclaré Mark Rutte à la presse.

"Nous l'avons instauré afin de contrôler autant que possible le coronavirus et de permettre un retour à la liberté en toute sécurité."

Le Premier ministre, qui a invité une nouvelle fois la population à respecter les mesures de distanciation sociale, a déclaré que le gouvernement préparait une loi d'urgence sanitaire qui permettrait de renforcer les bases légales du dispositif de lutte contre le COVID-19.

Instauré le 23 janvier et prolongé la semaine dernière jusqu'au 3 mars, le couvre-feu interdit toute sortie entre 21h00 et 04h30, sauf dérogation.

Le couvre-feu, le premier en vigueur aux Pays-Bas depuis la Seconde guerre mondiale, s'est heurté à une vague de protestations et à de véritables émeutes dans le pays en janvier dernier.

Il s'inscrit dans le cadre d'un dispositif de confinement plus large, qui se traduit également par la fermeture depuis plusieurs mois des bars, restaurants et des commerces jugés non-essentiels.

(Avec Richard Lough, Ingrid Melander et Bart Biesemans; Version française Claude Chendjou et Lucinda Langlands-Perry, édité par Blandine Hénault et Jean-Michel Bélot)


click here for restriction
©2021 Reuters

Reuters

Nombre de caractères autorisés : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !