»
»
»
Consultation

Pas de dévaluation compétitive du yuan, dit la Banque populaire de Chine

Pas de dévaluation compétitive du yuan, dit la Banque populaire de Chine
Crédit photo © Reuters

PEKIN (Reuters) - La Chine ne fera pas du yuan un outil de gestion des troubles extérieurs, tels que les conflits commerciaux, a déclaré lundi Yi Gang, le gouverneur de la Banque populaire de Chine (BPC), après que la monnaie chinoise eut pour la première fois en 11 ans enfoncé le seuil de sept yuans pour un dollar.

La Chine ne poursuivra pas une dévaluation compétitive du yuan, dit Yi Gang sur le site internet de la banque centrale, ajoutant que les autorités assureront la stabilité et la continuité de la politique des changes.

Le taux de change du yuan est à présent à un niveau compatible avec les fondamentaux économiques de la Chine et avec la situation de l'offre et de la demande sur le marché, ajoute Yi.

Selon trois sources au fait du dossier, les autorités monétaires ont toutefois laissé le yuan filer en deçà du seuil des 7 par dollar afin que le marché intègre finalement les inquiétudes autour du conflit commercial sino-américain et de l'affaiblissement de la croissance mondiale.

"Nous avons eu des discussions sérieuses en interne, en particulier sur le moment où faire notre annonce, sur la manière de guider le marché, et nous nous sommes entendus à ce sujet", a dit une source à Reuters.

"Le régulateur étant autant tenté de laisser le yuan filer en deçà de 7 par dollar que de résister à la tentation".

La BPC n'a fait aucun commentaire à ce sujet.

Un conseiller du gouvernement a dit que la BPC avait certes préparé cette descente du yuan mais ce qui a vraiment déclenché les choses c'est l'annonce inattendue par le président américain Donald Trump de nouveaux droits de douane.

Les fondamentaux économiques ont largement motivé la décision des autorités chinoises, selon une autre source.

"Si votre excédent commercial diminue, toutes choses égales par ailleurs, votre monnaie va naturellement faiblir; ce n'est pas une dépréciation faite exprès pour soutenir des exportations affaiblies", a dit Yu Yongding, un ex-conseiller de la BPC.

"Le yuan ne subira pas une pression dépréciatrice forte; nous avons encore le contrôle des changes et il n'y a pas lieu de s'inquiéter outre mesure. Pas d'intervention cela veut dire pas d'impact sur les réserves de change".

La réaction de Donald Trump ne s'est pas faite attendre.

"La Chine a fait tomber le cours de sa monnaie à un plus bas pratiquement historique; ça s'appelle de la 'manipulation de la monnaie'. Ça ne vous dit rien, à la Réserve fédérale? C'est une violation majeure qui affaiblira grandement la Chine dans le temps", dit Trump dans un tweet.

(Stella Qiu et Ryan Woo, Keith Zhai et Zheng Li, avec Susan Heavey; Wilfrid Exbrayat pour le service français, édité par Henri-Pierre André)


click here for restriction
©2019 Reuters

Reuters

Nombre de caractères autorisé : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !

Partenaires de Boursier.com