Accueil
»
Actualités
»
Reuters
»
Consultation

Paris et la petite couronne basculent en zone d'alerte maximale

Paris et la petite couronne basculent en zone d'alerte maximale
Crédit photo © Reuters

PARIS (Reuters) - Paris et les trois départements de la petite couronne vont basculer en zone d'alerte maximale pour freiner la propagation de l'épidémie de COVID-19, ont annoncé dimanche soir les services du Premier ministre.

Les mesures que cette décision implique seront détaillées lundi et prendront effet à partir de mardi, ont ils précisé.

"Depuis plusieurs jours, les trois seuils qui correspondent à la zone d'alerte maximale (taux d'incidence de la maladie ; taux d'incidence pour les personnes âgées ; taux d'occupation des lits de réanimation par des patients Covid)" ont été franchis, rappelle Matignon.

"Cette tendance s'est confirmée pendant le week-end comme en témoignent les statistiques publiées ce soir par Santé Publique France."

"Ces mesures, indispensables pour lutter contre la propagation de l'épidémie, s'appliqueront  a Paris et dans les trois départements de petite couronne pour une durée de 15 jours. Elles seront réévaluées à l'issue de cette période", poursuit le communiqué.

L'une des plus controversées, la fermeture des restaurants dans les zones d'alerte maximale, a été levée en contrepartie de l'instauration d'un protocole sanitaire renforcé validé par le Haut conseil de la santé publique, a annoncé Matignon. Cette fermeture concernait jusqu'à présent Marseille, Aix-en-Provence en métropole ainsi que la Guadeloupe. Ils pourront y rouvrir à 50% de leur capacité, a-t-on précisé.

LES RESTAURANTS PRÉSERVÉS, LES BARS FERMÉS

"Un protocole sanitaire renforcé applicable dans les zone d'alerte renforcée ainsi que dans les zones d'alerte maximale sera mis en place et permettra de maintenir les restaurants ouverts."

Les bars devront en revanche fermer leurs portes dès mardi.

Matignon annonce en outre que tous les établissements d'enseignement supérieur (universités, écoles, instituts de formation) situés dans les zones d'alerte renforcée et en zones d'alerte maximale devront réduire de moitié le nombre d'étudiants accueillis en présentiel. La ministre de l'Enseignement supérieur, Frédérique Vidal, détaillera ces mesures lundi matin.

Dans son communiqué, les services du Premier ministre, indiquent en outre qu'Elizabeth Borne, la ministre du Travail rappellera lundi matin aux partenaires sociaux "la nécessité de privilégier, plus que jamais, le télétravail dans les zones d'alerte renforcée et maximale".

Le basculement de la capitale et des trois départements qui l'entourent n'est pas une surprise, le ministre de la Santé Olivier Véran l'ayant laissé entrevoir dès jeudi.

Il avait alors également indiqué que le Haut conseil à la Santé publique examinerait les propositions du secteur de la restauration afin de rouvrir les restaurants fermés à Marseille, Aix-en-Provence en Guadeloupe.

(Elizabeth Pineau et Nicolas Delame)


click here for restriction
©2020 Reuters

Reuters

Nombre de caractères autorisés : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !