»
»
»
Consultation

Orange Bank compte être rentable en France et en Espagne en 2023

Orange Bank compte être rentable en France et en Espagne en 2023
Crédit photo © Reuters

par Mathieu Rosemain

LONDRES (Reuters) - La banque en ligne d'Orange dégagera d'ici 2023 un bénéfice d'exploitation en France et en Espagne, les deux principaux marchés de l'opérateur télécoms en Europe, a prédit vendredi le groupe français, qui cherche à apaiser les inquiétudes du marché quant aux coûts de lancement de ce nouveau service.

Avec cette diversification dans la banque mobile, le PDG Stéphane Richard espère qu'Orange parviendra à attirer et retenir des clients sur les marchés où sévit une intense concurrence dans les télécoms.

Les nouveaux objectifs d'Orange Bank ont été présentés à Londres par le patron de cette division, Paul de Leusse, le deuxième depuis son lancement en novembre 2017.

Orange Bank, qui compte 200.000 clients en France et en vise deux millions d'ici 10 ans, doit se lancer en Espagne au deuxième semestre 2019.

Ses coûts de lancement et de développement dans ces deux pays devraient amputer de 500 à 600 millions d'euros le bénéfice d'exploitation du groupe d'ici 2023, a-t-elle estimé vendredi.

Orange prévoit de déployer sa banque mobile en Pologne, en Belgique et en Slovaquie entre 2020 et 2023 avec l'objectif de parvenir en cinq ans à un total de 4 millions de clients et à un produit net bancaire de 500 millions d'euros sur l'ensemble du continent.

Le secteur attire toutefois un nombre toujours plus grand d'acteurs.

Rien qu'en France, la majorité des banques en ligne sont aux mains d'établissements traditionnels comme BNP Paribas (Compte Nickel et Hello Bank), Société Générale (Boursorama) et Crédit Agricole (BForBank), en plus des entités indépendantes et exclusivement disponibles sur internet comme l'allemande N26 et la britannique Revolut.

La plupart peine à dégager des bénéfices, a montré un rapport de l'Autorité de contrôle prudentiel et de résolution (ACPR) publié le mois dernier.

La moitié d'entre elles prévoient de parvenir à l'équilibre en 2020 mais le superviseur bancaire français en doute car leur modèle repose sur des investissements élevés pour attirer les clients auxquels elles prélèvent en revanche peu de commissions.

En ce qui concerne Orange Money en Afrique, qui propose des comptes et des services de transferts d'argent, l'opérateur français veut parvenir à un chiffre d'affaires supérieur à 800 millions d'euros d'ici 2023 avec 30 millions de clients.

(Claude Chendjou et Bertrand Boucey pour le service français, édité par Catherine Mallebay-Vacqueur)


click here for restriction
©2018 Reuters

Reuters

Nombre de caractères autorisé : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !

Partenaires de Boursier.com