Optimiste pour Noël, Walmart relève ses prévisions pour 2021

Optimiste pour Noël, Walmart relève ses prévisions pour 2021
Optimiste pour Noël, Walmart relève ses prévisions pour 2021
Crédit photo © Reuters

par Aishwarya Venugopal et Richa Naidu

(Reuters) - Le distributeur américain Walmart a relevé mardi ses perspectives annuelles de ventes et de bénéfices en prévision d'une demande accrue de jouets et de vêtements pendant la période traditionnellement porteuse des fêtes de fin d'année.

Walmart fait preuve d'optimisme en dépit des difficultés d'approvisionnement rencontrées dans le monde entier, qui ont fait diminuer le taux de marge brute du distributeur de 42 points de base sur le trimestre.

L'action du numéro un mondial de la grande distribution gagnait 2% dans les échanges de pré-marché.

Les grands distributeurs, dont le géant Amazon.com, ont connu des difficultés en raison des goulets d'étranglement, des usines fermées dans certaines régions d'Asie et de la pénurie de matières premières au cours des derniers mois.

Walmart, qui a affrété ses propres navires pour acheminer les marchandises, a dit que ses stocks étaient en hausse de 11,5% aux Etats-Unis à l'approche de la saison de Noël.

"Nous disposons du personnel, des produits et des prix qui permettront à nos clients et à nos membres de passer d'excellentes fêtes ", a déclaré le directeur général Doug McMillon dans un communiqué.

"Ce qui aurait pu être une pénurie de produits à un moment donné pourrait maintenant très bien se transformer en un surplus", a averti Marshal Cohen, analyste du secteur de la distribution pour NPD Group.

Walmart dit ainsi s'attendre à une croissance des ventes à magasins comparables aux États-Unis pour l'ensemble de l'année supérieur de 6%, pour une prévision précédent de 5% à 6%.

Le bénéfice ajusté devrait pour sa part être d'environ 6,40 dollars par action, contre une fourchette de 6,20 à 6,35 dollars auparavant.

Les ventes hors carburants des magasins américains du groupe ouverts depuis au moins un an ont augmenté de 9,2% au troisième trimestre, grâce à la hausse de la demande de produits d'épicerie et à l'augmentation des achats dans des magasins physiques.

(Aishwarya Venugopal à Bangalore et Richa Naidu à Chicago; version française Diana Mandiá, édité par Jean-Michel Bélot)

click here for restriction
©2021 Reuters
Reuters

Nombre de caractères autorisés : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !