Novartis veut commercialiser un nouveau traitement contre le COVID-19

Novartis veut commercialiser un nouveau traitement contre le COVID-19
Novartis veut commercialiser un nouveau traitement contre le COVID-19
Crédit photo © Reuters

ZURICH (Reuters) - Le groupe pharmaceutique suisse Novartis a annoncé lundi qu'il allait acquérir les droits pour le développement et la commercialisation d'un nouveau médicament contre le COVID-19, développé initialement par son compatriote Molecular Partners, à la suite de résultats positifs d'un essai clinique.

Novartis paiera 150 millions de francs suisses (143,78 millions d'euros) pour obtenir une licence sur ensovibep de Molecular Partners, afin d'accélérer sa production et d'obtenir plus rapidement les autorisations de commercialisation pour ce médicament.

Les deux groupes avaient déjà entamé une collaboration sur ensovibep qui avait fait l'objet d'un paiement initial de 60 millions de francs suisses de Novartis à Molecular Partners.

"Avec la décision prise d'exercer l'option [de licence], Novartis sera responsable des activités de développement, de fabrication, de distribution et de commercialisation d'ensovibep", a déclaré le groupe dans un communiqué.

Cette décision intervient après que Novartis et Molecular Partners ont déclaré avoir enregistré des résultats positifs pour une étude de phase II sur ensovibep, un traitement antiviral contre le COVID-19.

"Ensovibep continue de maintenir une forte activité multi-variante in vitro contre tous les variants préoccupants identifiés jusqu'à présent, y compris Omicron", a indiqué Novartis.

Le groupe compte demander d'abord une autorisation de commercialisation aux Etats-Unis en sollicitant une autorisation d'utilisation d'urgence après de la Food and Drug Administration (FDA).

(Reportage Silke Koltrowitz; version française Dagmarah Mackos, édité par Blandine Hénault)

click here for restriction
©2022 Reuters
Reuters

Nombre de caractères autorisés : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !