Nouvelles frappes russes en Ukraine, Kyiv et sa région privées d'électricité

Nouvelles frappes russes en Ukraine, Kyiv et sa région privées d'électricité
Nouvelles frappes russes en Ukraine, Kyiv et sa région privées d'électricité
Crédit photo © Reuters

par Dan Peleschuk et Pavel Polityuk

KYIV (Reuters) - La Russie a tiré mercredi une nouvelle salve de missiles meurtrière contre l'Ukraine, endommageant des infrastructures près de Kyiv et dans d'autres villes du pays, alors que Moscou poursuit sa campagne visant à couper l'électricité aux Ukrainiens pendant que l'hiver s'installe dans le pays.

Le président ukrainien, Volodimir Zelensky, a demandé une réunion urgente du Conseil de sécurité des Nations unies, qui aura lieu à 16h00 (21h00 GMT) selon la mission américaine à l'Onu et où il devrait s'exprimer via un lien vidéo selon une source diplomatique.

"Le meurtre de civils et la destruction d'infrastructures civiles sont des actes de terreur. L'Ukraine continuera à réclamer une réponse décisive de la communauté internationale face à ces crimes", a-t-il dit dans un tweet.

Les quatre cinquièmes de la ville de Kyiv sont privés d'eau et d'électricité, a déclaré le maire de la ville, Vitali Klitschko.

Les frappes russes à Kyiv ont fait quatre morts et 34 blessés dont cinq enfants, a déclaré le gouverneur de la région de la capitale, Oleksi Kouleba.

Des explosions ont été signalées dans d'autres villes de l'Ukraine. Une alerte aérienne nationale a été déclenchée.

Sur Twitter, le ministère ukrainien de la Défense a annoncé un bilan total de six morts.

Le chef d'état-major ukrainien, le général Valeri Zaloujny, a déclaré que la défense aérienne ukrainienne avait abattu 51 des 67 missiles de croisière tirés par la Russie mercredi, dont 20 des 30 missiles qui visaient Kyiv.

Les centrales nucléaires de Pivdennoukrainsk (sud) et de Khmelnytskyi (ouest) ont dû être déconnectées du réseau électrique, ont déclaré les autorités régionales et Energoatom.

La destruction des infrastructures énergétiques ukrainiennes a affecté la Moldavie voisine, qui a connu des pannes de courant massives, selon le vice-Premier ministre Andreï Spuni.

Depuis le mois d'octobre, la Russie a pris pour cible à plusieurs reprises les infrastructures de production d'électricité et de chauffage.

Moscou affirme que l'objectif est de réduire la capacité de l'Ukraine à combattre, Kyiv présentant pour sa part les frappes russes sur les infrastructures civiles comme des crimes de guerre.

Le Parlement européen s'est rangé mercredi à l'avis des autorités ukrainiennes en adoptant une déclaration selon laquelle la Russie est un État "promoteur du terrorisme". Il a été par la suite visé par une cyberattaque revendiquée par un groupe pro-Kremlin, selon la présidente du Parlement, Roberta Metsola.

Volodimir Zelensky a déclaré mardi soir que son pays allait ouvrir prochainement des "centres d'invincibilité" dans les villes ukrainiennes touchées par les frappes russes, qui fourniront à la population de l'électricité, du chauffage, de l'eau, ainsi que l'accès à internet et la téléphonie mobile, gratuitement et 24 heures sur 24.

(Bureau de Kyiv, version française Tangi Salaün et Jean-Stéphane Brosse)

click here for restriction
©2022 Reuters
Reuters

Nombre de caractères autorisés : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !