»
»
»
Consultation

Nouvelle nette accélération de l'inflation en juillet

Nouvelle nette accélération de l'inflation en juillet
Crédit photo © Reuters

PARIS (Reuters) - Le rythme de l'inflation sur un an a fortement accéléré en juillet en France pour atteindre un plus haut depuis mars 2012, toujours porté par la hausse des cours du pétrole ainsi que, dans une moindre mesure, la progression des prix des services, selon une première estimation publiée mardi par l'Insee.

L'indice des prix à la consommation (IPC) s'est inscrit en hausse de 2,3% sur les douze mois à fin juillet, contre une progression de 2,0% affichée à fin juin.

L'indice des prix harmonisés IPCH, qui permet les comparaisons avec les autres pays de la zone euro, s'inscrit quant à lui en hausse de 2,6% sur un an, un niveau légèrement supérieur aux attentes des économistes interrogés par Reuters, qui tablaient sur une progression de 2,4%.

Il s'agit là encore d'un plus haut depuis mars 2012.

Le taux annuel d'inflation harmonisé aux normes européennes en France dépasse ainsi pour le troisième mois consécutif l'objectif de la Banque centrale européenne (BCE), situé à un peu moins de 2%.

Selon des données préliminaires publiées lundi, l'inflation harmonisée aux normes européennes est également restée légèrement supérieure à l'objectif de la BCE en Allemagne et en Espagne en juillet, avec des progressions sur un an de l'IPCH atteignant respectivement 2,1% et 2,3%.

Ces chiffres relevés dans trois des quatre premières économies de la zone euro cautionnent l'approche prudente adoptée par l'institution de Francfort, qui entend bien dénouer progressivement son programme de rachat d'actifs - ou programme d'assouplissement quantitatif (QE) - pour y mettre un terme à la fin de l'année.

La BCE a réaffirmé la semaine dernière qu'elle comptait toujours maintenir ses taux inchangés au moins jusqu'à l'été 2019.

En France, sur le seul mois de juillet, l'indice des prix à la consommation IPC a reculé de 0,1%, sous l'effet notamment du recul saisonnier des prix des produits manufacturés avec les soldes d'été et l'IPCH a lui aussi enregistré une baisse de 0,1%.

L'indice des prix à la consommation définitif de juillet, le seul valable pour les indexations de contrats privés, rentes viagères, pensions alimentaires ou l'évolution du Smic, sera diffusé le 14 août.

(Myriam Rivet, édité par Simon Carraud)


click here for restriction
©2018 Reuters

Reuters

Nombre de caractères autorisé : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !

Partenaires de Boursier.com