Accueil
»
Actualités
»
Reuters
»
Consultation

Nord Stream 2 : Les firmes européennes prévenues du risque de sanctions US

Nord Stream 2 : Les firmes européennes prévenues du risque de sanctions US
Crédit photo © Reuters

par Timothy Gardner et Daphne Psaledakis

WASHINGTON (Reuters) - Le département d'Etat américain a fait savoir ce mois-ci à des entreprises européennes que Washington croit impliquées dans les travaux de construction du gazoduc Nord Stream 2 qu'elles risquaient de se voir infliger des sanctions, a appris mardi Reuters de deux personnes au fait de la question.

"Nous essayons d'informer les entreprises du risque et les incitons à se retirer avant qu'il ne soit trop tard", a déclaré une source gouvernementale américaine, alors que l'administration sortante du président Donald Trump prépare un ultime train de mesures contre le projet destiné à acheminer du gaz naturel russe vers l'Europe.

Les Etats-Unis voient dans le gazoduc un moyen pour la Russie de rendre l'Europe plus dépendante à son gaz, et Donald Trump a reproché par le passé à l'Allemagne d'être "captive" de Moscou en matière d'énergie et plaidé pour un arrêt du projet.

Gazprom, le géant gazier détenu par l'Etat russe et principal promoteur de Nord Stream 2, fournit déjà un tiers des besoins européens en matière de gaz.

D'après la source gouvernementale américaine, le département d'Etat américain devrait publier jeudi ou vendredi un rapport sur les compagnies dont il pense qu'elles contribuent à l'avancée du projet. Les entreprises qui fournissent une aide en matière d'assurance, de travaux sous-marins ou d'équipement, pourraient faire partie de celles figurant dans le document, a ajouté la source.

Si elles n'arrêtent pas les travaux, les compagnies s'exposeront à des sanctions américaines dans le cadre de lois existantes.

Le groupe Zurich Insurance pourrait être listé dans le rapport, a dit la source. Aucun commentaire n'a été obtenu dans l'immédiat auprès de l'entreprise.

Nord Stream 2 n'a pas répondu pour le moment à une demande de commentaire.

Le président élu américain Joe Biden s'était opposé au projet lorsqu'il était le vice-président de Barack Obama. On ne sait pas pour le moment si Biden sera disposé à un compromis sur le dossier après son investiture à la Maison blanche le 20 janvier.

Gazprom a suspendu les travaux de construction de Nord Stream 2 pendant un an suite à des sanctions américaines fixées par un décret de Donald Trump en décembre 2019.

Depuis, les travaux ont repris. Le projet est finalisé à 90%.

(version française Jean Terzian)


click here for restriction
©2021 Reuters

Reuters

Nombre de caractères autorisés : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !