Nicaragua : Ortega investi pour un quatrième mandat, nouvelles sanctions US

Nicaragua : Ortega investi pour un quatrième mandat, nouvelles sanctions US

par Daphne Psaledakis et Robin Emmott

WASHINGTON/BRUXELLES, 11 janvier (Reuters) - Le président nicaraguayen Daniel Ortega a été investi lundi pour un quatrième mandat consécutif, quelques heures après que les Etats-Unis et l'Union européenne ont annoncé imposer des sanctions contre plusieurs représentants de son gouvernement alors que Washington a dénoncé un "simulacre" d'élection.

Daniel Ortega, âgé de 76 ans, a écarté pour le scrutin de novembre dernier la plupart de ses rivaux, placés en prison, tandis que les autorités ont considéré la plupart des actes de contestation comme des infractions.

A Washington, Joe Biden a dénoncé à l'époque une élection "orchestrée" n'ayant été "ni libre ni équitable, et certainement pas démocratique". Le président américain a accusé l'ancien guérillero sandiniste de dérive autoritaire croissante.

Nombre de pays occidentaux et régionaux ont ignoré la cérémonie d'investiture organisée lundi soir, même si plusieurs dirigeants gauchistes de la région, comme le président vénézuélien Nicolas Maduro et son homologue cubain Miguel Diaz Canel, s'y sont rendus afin d'afficher leur soutien.

La Chine, qui a noué récemment des liens diplomatiques avec le Nicaragua, a aussi envoyé une délégation.

Plus tôt dans la journée, les Etats-Unis et l'UE ont annoncé l'imposition de sanctions contre plusieurs représentants nicaraguayens, dont le ministre de la Défense. Le département d'Etat américain a aussi annoncé des interdictions de visa contre 116 personnes accusées de nuire à la démocratie dans le pays, dont des maires, procureurs, représentants de la police et de l'armée. (Reportage Daphne Psaledakis et Paul Grant à Washington, Robin Emmott à Bruxelles; version française Jean Terzian)

click here for restriction
©2022 Reuters
Reuters

Nombre de caractères autorisés : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !