»
»
»
Consultation

MSCI intègre plus de valeurs chinoises, plus de recherche à la clé

MSCI intègre plus de valeurs chinoises, plus de recherche à la clé
Crédit photo © Reuters

par Sumeet Chatterjee

HONG KONG (Reuters) - Les grandes banques d'investissement occidentales se bousculent pour étoffer leur recherche sur les actions chinoises afin de profiter de l'inclusion de valeurs de Chine continentale dans les indices de référence sur les marchés émergents de MSCI, qui devrait déclencher un entraîner un bond des investissements.

Les banques espèrent une hausse de leurs revenus de trading à la faveur de l'ajout par MSCI de 234 grandes capitalisations de Chine continentale dans ses indices émergents.

UBS anticipe 60 milliards de dollars (51 milliards d'euros) de flux d'investissement additionnels sur les valeurs chinoises dans un premier temps après cette modification de la composition des indices MSCI qui interviendra le 1er juin.

Les prévisions sur le surcroît d'intérêt des investisseurs internationaux pour les valeurs chinoises varient toutefois beaucoup d'une banque à l'autre.

Le changement est particulièrement significatif puisqu'il va obliger pour la première fois les fonds qui répliquent les indices MSCI Emergents concernés à investir dans des valeurs de Chine continentale et plus seulement dans des actions chinoises cotées à Hong Kong ou à New York et déjà incluses dans les indices.

Les actifs des fonds répliquant l'indice MSCI Emergents atteignent quelques 1.900 milliards de dollars.

"Il y a un intérêt considérable d'un nombre très important et varié de nos clients, partout dans le monde", a dit Richard Heyes, responsable régional sur les marchés d'actions de Citigroup.

Citi prévoit de couvrir 250 actions chinoises d'ici la fin 2018 contre 170 l'année dernière et d'embaucher six nouveaux analystes au sein de son équipe de recherche dédiée à la Chine.

Le nombre de comptes de trading ouverts dans le cadre de la connexion directe entre Hong Kong et les Bourses de Shanghai et de Shenzen pour les transactions sur les valeurs chinoises est passé de 1.000 en janvier 2017 à plus de 4.000 ce mois-ci, selon des données des Bourses.

Les non-résidents ne détiennent qu'à peine plus de 2% des quelques 9.000 milliards de dollars de la capitalisation boursière chinoise. Le manque d'intérêt des investisseurs internationaux et les difficultés d'accès au marché freinent la demande et le développement de la recherche comme des services de courtage.

"Avec l'inclusion dans (les indices) MSCI, la Chine est devenue un marché comme les autres", a dit Jason Yates, responsable de l'exécution pour l'Asie sur les actions pour la clientèle institutionnelle de Morgan Stanley. La banque a doublé le nombre des valeurs chinoises qu'elle couvre en trois ans à plus de 200.

Caroline Yu Maurer, responsable des actions pour la Chine continentale chez BNP Paribas Asset Management, a dit que la société de gestion prévoyait de porter progressivement à 500 le nombre de valeurs chinoises qu'elle couvre.

JP Morgan prévoit de doubler l'univers des valeurs couvertes à plus de 200 cette année, en se concentrant sur les plus grandes capitalisations, a dit Ryan Holsheimer, responsable des ventes au comptant et du trading sur les actions pour la zone Asie-Pacifique.

HSBC, la seule banque étrangère détenant une participation majoritaire dans une co-entreprise de courtage sur les valeurs chinoises, et UBS travaillent aussi à un renforcement de leurs équipes et de leurs systèmes dédiés aux valeurs chinoises.

(Marc Joanny pour le service français, édité par Wilfrid Exbrayat)


click here for restriction
©2018 Reuters

Reuters

Nombre de caractères autorisé : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !

Partenaires de Boursier.com