»
»
»
Consultation

Moscou et Kiev ont échangé 70 prisonniers

Moscou et Kiev ont échangé 70 prisonniers
Crédit photo © Reuters

MOSCOU/KIEV (Reuters) - La Russie et l'Ukraine ont échangé samedi 70 prisonniers - 35 de chaque côté -, une initiative attendue de longue date et susceptible de contribuer au réchauffement de leurs relations.

Un avion russe transportant des prisonniers retenus par les autorités ukrainiennes a quitté Kiev ce samedi tandis qu'un appareil ukrainien faisait le chemin inverse au départ de Moscou.

Vladimir Poutine et son homologue ukrainien Volodimir Zelenski ont évoqué cet échange de prisonniers lors d'un entretien téléphonique, rapporte l'agence de presse russe Ria, citant le Kremlin.

Il pourrait ouvrir la voie à une relance des discussions entre les deux pays en conflit depuis l'annexion en 2014 de la Crimée par la Russie et le déclenchement d'une insurrection séparatiste dans l'est de l'Ukraine.

Parmi les prisonniers échangés figurent les 24 marins ukrainiens dont les navires ont été arraisonnés en novembre après être entrés, selon Moscou, dans les eaux territoriales russes, ce que Kiev a toujours réfuté.

Les Ukrainiens ont de leur côté renvoyé Volodimir Tsemakh, un ancien chef séparatiste soupçonné d'être impliqué dans la catastrophe du vol MH17 de Malaysia Airlines, qui avait fait 298 morts en juin 2014 dans l'est de l'Ukraine.

Volodimir Zelenski a accueilli ses compatriotes sur le tarmac de l'aéroport de Kiev avant de déclarer que tout devait être fait pour "mettre fin à cette horrible guerre".

Le président américain Donald Trump a félicité les deux parties sur Twitter, ajoutant que ce geste était "peut-être un premier pas de géant vers la paix."

"C’est un pas décisif dans la reprise d’un dialogue constructif qui doit être poursuivi dans les prochaines semaines", se félicite son homologue français dans un communiqué.

"La France, avec l’Allemagne, intensifiera ses efforts dans le cadre du format Normandie pour que de nouvelles avancées puissent être actées et pour la mise en œuvre du volet politique de l’Accord de Minsk", ajoute l'Elysée.

Emmanuel Macron a émis le souhait qu'un sommet au format Normandie, réunissant l'Ukraine, la Russie, la France et l'Allemagne, soit organisé dans les prochaines semaines.

Le ministre français des Affaires étrangères a également fait part de sa satisfaction, saluant dans un communiqué "un geste qui témoigne de la volonté de la Russie et de l’Ukraine de renouer le dialogue".

"Il contribuera à rétablir une atmosphère de confiance entre les parties dans le cadre des négociations en format Normandie", a ajouté Jean-Yves le Drian.

Ce conflit sera au menu du conseil de coopération franco-russe sur les questions de sécurité, auquel Jean-Yves Le Drian participera lundi à Moscou aux côtés de la ministre des Armées, Florence Parly.

(Anton Zverev et Natalia Zinets, Nicolas Delame, Jean-Philippe Lefief et Elizabeth Pineau pour le service français)


click here for restriction
©2019 Reuters

Reuters

Nombre de caractères autorisé : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !

Partenaires de Boursier.com