»
»
»
Consultation

Morgan Stanley voit un risque de récession dans trois trimestres

Morgan Stanley voit un risque de récession dans trois trimestres
Crédit photo © Reuters

(Reuters) - Une escalade du conflit commercial, avec une décision des Etats-Unis de taxer à 25% les 300 milliards de dollars (268 milliards d'euros) restants de produits qu'ils importent de Chine, pourrait déclencher une récession mondiale dans trois trimestres, selon les économistes de Morgan Stanley.

Lorsque les droits de douane de 10% ont été imposés, les entreprises étaient en mesure de les absorber, mais si Washington met à exécution sa menace de les porter à 25% et de taxer la totalité des importations en provenance de Chine, cela devrait avoir "des répercussions plus fortes sur les prix avec davantage de conséquences indirectes (sur l'économie)", écrivent-ils dans une note publiée lundi.

Non seulement la hausse des prix et des coûts entraînerait une baisse de la demande, mais les droits de douane élevés auraient un impact négatif sur les chaînes d'approvisionnement nationales et internationales et donc sur les échanges mondiaux.

A moyen terme, les multinationales devraient dépenser plus pour développer des sources d'approvisionnement alternatives.

De même, cela entraînerait une dégradation de la confiance des entrepreneurs qui réduiraient en conséquence leurs dépenses d'investissement, provoquant ainsi une contraction de la croissance mondiale qui a son tour porterait atteinte au chiffre d'affaires et à la rentabilité des activités à l'international.

"Mes récentes conversations avec des investisseurs ont renforcé mon sentiment que les marchés sous-estiment l'impact des tensions commerciales. Ils sont généralement d'avis que le conflit commercial pourrait traîner en longueur, mais ils semblent négliger son impact potentiel sur les perspectives économiques mondiales", déclare l'économiste de Morgan Stanley Chetan Ahya.

(Thyagaraju Adinarayan, Juliette Rouillon pour le service français, édité par Véronique Tison)


click here for restriction
©2019 Reuters

Reuters

Nombre de caractères autorisé : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !

Partenaires de Boursier.com