Morgan Stanley bat le consensus au deuxième trimestre grâce aux marchés et au M&A

Morgan Stanley bat le consensus au deuxième trimestre grâce aux marchés et au M&A
Crédit photo © Reuters

(Reuters) - Morgan Stanley a fait état jeudi d'une croissance plus forte que prévu de son bénéfice du deuxième trimestre, son activité de banque d'investissement ayant bénéficié de l'augmentation des volumes de transactions et du dynamisme sur les marchés de capitaux et contribué à compenser la baisse des activités à taux fixes.

Le bénéfice net de la banque américaine a atteint 3,4 milliards de dollars (2.8 milliards d'euros), soit 1,85 dollar par action au trimestre clos le 30 juin, contre 3,05 milliards de dollars, soit 1,96 dollar par action, un an plus tôt.

Les analystes tablaient en moyenne sur un bénéfice de 1,65 dollar par action, selon les données IBES de Refinitiv. Le produit net bancaire a atteint 14,8 milliards de dollars au cours du trimestre, contre 13,7 milliards de dollars un an plus tôt. Les opérations sur actions de la banque américaine ont légèrement diminué par rapport au premier trimestre, mais elles ont globalement augmenté par rapport au même trimestre de 2020.

Les revenus du trading des banques de Wall Street souffrent d'une base de comparaison défavorable par rapport à la même période de 2020, la pandémie liée au coronavirus ayant alors entraîné une forte volatilité des marchés financiers.

La division titres institutionnels - qui regroupe les activités majeures de l'établissement, comme la banque d'affaires et le négoce des actions et obligations - a vu son activité reculer de près de 14% à 7,09 milliards.

MS a bénéficié en revanche du bond des activités de fusion et d'acquisition au cours du premier semestre de l'année, qui a battu tous les records, avec plus de 28.000 transactions totalisant des volumes de plus de 2.820 milliards de dollars entre janvier et juin, selon les données de Refinitiv.

(Reportage Sohini Podder à Bengalore et Elizabeth Dilts Marshall à New York; version française Diana Mandiá, édité par Jean-Michel Bélot)


click here for restriction
©2021 Reuters
Reuters

Nombre de caractères autorisés : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !