»
»
»
Consultation

Mondial: la Nouvelle-Zélande se déchaîne contre l'arbitre

Mondial: la Nouvelle-Zélande se déchaîne contre l'arbitre

BRISBANE, Australie (Reuters) - La colère des supporters des All Blacks contre l'arbitre du quart de finale de Coupe du monde perdu face à la France samedi a été pour la première fois relayée mardi par la Fédération néo-zélandaise de rugby (NZRU).

Jock Hobbs, président de la NZRU, a notamment pointé du doigt deux décisions de l'arbitre anglais Wayne Barnes qui ont, selon lui, pesé sur le résultat de cette rencontre, remportée 20-18 par la France.

Hobbs conteste l'exclusion temporaire du centre Luke McAlister en début de deuxième mi-temps, après une obstruction volontaire. Il reproche aussi à Barnes de ne pas avoir signalé l'en-avant de passe entre Damien Traille et Frédéric Michalak sur l'action amenant le deuxième essai français, par Yannick Jauzion.

"Certaines décisions de l'arbitre ont eu des répercussions énormes sur le résultat", a déclaré le président de la NZRU sur les ondes de la radio néo-zélandaise.

"De notre point de vue, certaines décisions sont très, très contestables.

"Nous souhaiterions que cette prestation soit réexaminée, qu'elle soit réévaluée à la lumière de ce que nous attendons, quoi qu'il arrive, en terme de prestations (de la part des organisateurs)", a-t-il ajouté.

Les dirigeants du rugby néo-zélandais étaient restés muets sur ce sujet depuis l'élimination des All Blacks, grands favoris de la Coupe du monde.

FAUSSE NÉCROLOGIE

Les critiques formulées par Hobbs restent toutefois mesurées par rapport aux attaques lancées contre le jeune arbitre anglais dans les médias et sur les forums de discussion sur internet.

Dans le Waikato Times, Ian Anderson écrit que "l'incompétent" Barnes a été "le pire arbitre de la Coupe du monde".

"Cet Anglais de 28 ans a brisé le coeur d'une nation hier en dirigeant la défaite 20-18 des All Blacks contre la France à Cardiff lors d'une démonstration ahurissante d'arbitrage inepte", poursuit Anderson.

L'arbitre Peri Marks dénonce dans le Daily Post l'inexpérience de Barnes, qui effectue sa première année au niveau international.

"Je pense que l'événement était trop grand pour lui", commente Marks. "(Barnes) était trop lent pour ce match. Ce fut un grand match mais il aurait pu être meilleur.

"Je crois sincèrement que nous avons été fortement pénalisés par l'arbitrage."

Des milliers de Néo-Zélandais ont pour leur part laissé libre cours à leur colère sur internet.

L'encyclopédie en ligne Wikipedia a ainsi retiré de son catalogue une fausse nécrologie de Barnes affirmant que l'arbitre avait été "lynché" par la foule après le match.

Wayne Barnes a toutefois reçu un peu de soutien de la part de Helen Clark, Premier ministre de Nouvelle-Zélande.

Priée de donner son opinion sur l'arbitre, Helen Clark a répondu qu'elle aurait aimé voir les All Blacks pratiquer un meilleur rugby pour ne pas dépendre des décisions d'arbitrage.


click here for restriction
©2018 Reuters

Reuters

Nombre de caractères autorisé : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !

Partenaires de Boursier.com