Migrants : Merkel a exhorté Loukachenko à accepter l'aide de l'Onu et de l'UE

Migrants : Merkel a exhorté Loukachenko à accepter l'aide de l'Onu et de l'UE
Migrants : Merkel a exhorté Loukachenko à accepter l'aide de l'Onu et de l'UE
Crédit photo © Reuters

BERLIN (Reuters) - La chancelière allemande Angela Merkel a exhorté mercredi le président biélorusse Alexandre Loukachenko à permettre aux Nations unies et à la Commission européenne d'apporter leur aide aux migrants bloqués à la frontière entre la Biélorussie et la Pologne.

Il s'agit du deuxième entretien téléphonique entre les deux dirigeants depuis le début de la semaine.

"La chancelière Merkel s'est à nouveau entretenue avec M. Loukachenko", a écrit le porte-parole d'Angela Merkel sur Twitter, sans désigner Alexandre Loukachenko comme le président de la Biélorussie, l'Allemagne comme la plupart des pays occidentaux ne reconnaissant pas sa réélection d'août 2020.

"(Angela Merkel) a souligné la nécessité de permettre l'accès à l'aide humanitaire et à des centres de rapatriement aux réfugiés et aux migrants, avec le concours du Haut Commissariat des Nations unies pour les réfugiés (HCR), de l'Organisation internationale pour les migrations (OIM) et de la Commission européenne", a ajouté Steffen Seibert.

La Biélorussie a indiqué que les deux dirigeants étaient parvenus à une convergence de vues durant leur entretien.

"Après avoir discuté en profondeur de la question des réfugiés, les deux parties sont parvenues à une certaine convergence de vues sur la manière de procéder et de résoudre les problèmes existants", a rapporté l'agence de presse publique biélorusse BelTA, citant le président biélorusse.

Alexandre Loukachenko et Angela Merkel sont convenus que l'UE et des responsables biélorusses se rencontreraient dès que possible, a ajouté BelTA.

Angela Merkel s'est ensuite entretenue par téléphone avec le Premier ministre polonais Mateusz Morawiecki , a déclaré un porte-parole du gouvernement allemand.

"La chancelière allemande a affirmé l'entière solidarité de l'Allemagne avec la Pologne", était-il dit dans un communiqué.

(Reportage Thomas Escritt et Andrey Ostroukh, version française Myriam Rivet et Camille Raynaud, édité par Bertrand Boucey)

click here for restriction
©2021 Reuters
Reuters

Nombre de caractères autorisés : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !