»
»
»
Consultation

Microsoft veut défier Amazon sur les magasins sans caisse

Microsoft veut défier Amazon sur les magasins sans caisse

Crédit photo © Reuters

par Jeffrey Dastin et Stephen Nellis

SAN FRANCISCO (Reuters) - Microsoft travaille sur une technologie qui permettrait de se passer des caisses et des caissiers dans les magasins, afin de concurrencer Amazon.com qui a ouvert un supermarché automatique, selon six sources proches du dossier.

Le géant américain du logiciel développe un système qui enregistre automatiquement les articles que le client met dans son chariot, précisent les sources. Microsoft a présenté sa technologie à des distributeurs dans le monde entier et discuté avec Walmart d'une éventuelle collaboration, selon trois d'entre elles.

La technologie de Microsoft vise à concurrencer Amazon Go, un concept de supermarché sans caisse, entièrement automatisé, dont le premier magasin a été ouvert en janvier à Seattle. Dans ce supermarché, les clients sont reconnus à l'entrée du magasin via leur smartphone et ils sont ensuite suivis par des caméras et des capteurs capables d'identifier les articles qu'ils prennent sur les étagères. Lorsque le client a fini ses courses, il sort simplement du magasin et Amazon génère une facture via la carte de paiement enregistrée dans son dossier.

Le géant américain de la distribution en ligne, qui a déjà bouleversé le commerce sur internet, compte ouvrir bientôt deux autres magasins automatisés à Chicago et à San Francisco.

On ne sait pas à quelle échéance Microsoft mettra sur le marché un service de caisse automatisée, si sa technologie répondra aux besoins des distributeurs. Mais certains voient en elle la prochaine grande innovation en matière de shopping.

"C'est l'avenir (...)", a dit Gene Munster, directeur de la recherche chez Loup Ventures, qui évalue le marché américain à 50 milliards de dollars (42,2 milliards d'euros). Le travail de caissier fournit un grand nombre d'emplois aux Etats-Unis.

Sollicité, Microsoft a fait savoir qu'il "ne commentait pas les rumeurs ou les spéculations". Walmart et Amazon n'ont pas souhaité s'exprimer.

(avec Salvador Rodriguez et Nandita Bose, Claude Chendjou pour le service français, édité par Juliette Rouillon)


click here for restriction
©2018 Reuters

Reuters

Nombre de caractères autorisé : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !

Partenaires de Boursier.com