Accueil
»
Actualités
»
Reuters
»
Consultation

Merkel souhaite des relations constructives entre l'UE et la Turquie

Merkel souhaite des relations constructives entre l'UE et la Turquie
Crédit photo © Reuters

BRUXELLES (Reuters) - La chancelière allemande Angela Merkel souhaite que l'Union européenne tisse des liens constructifs avec la Turquie, a-t-elle déclaré jeudi en amont d'un sommet à Bruxelles, dont le sujet majeur porte sur les recherches exploratoires de gaz controversées menées par la Turquie en Méditerranée orientale.

Chypre a exprimé son intention de bloquer d'éventuelles sanctions européennes contre la Biélorussie, une autre priorité pour la plupart des 27 membres du bloc, à moins que les Etats membres adoptent une approche plus musclée envers les activités de la Turquie dans des eaux dont elle dit être propriétaire.

"Nous sommes déterminés à trouver une solution pacifique à ces tensions," a déclaré Angela Merkel. "Je rappelle que notre relation avec la Turquie est de nature très complexe et que, malgré toutes ces difficultés, il y a une réelle volonté de l'Union européenne de développer une relation véritablement constructive avec la Turquie."

La présidente de la Commission européenne Ursula von der Leyen a déclaré que l'Union Européenne faisait face à deux options au sujet de ses relations avec la Turquie.

"Soit les tensions grimpent, ce que nous ne voulons pas, soit il y a une désescalade vers une relation constructive, voilà ce que nous voulons," a-t-elle dit.

"A court terme, il faut donner des signaux de fermeté," a déclaré pour sa part Clément Beaune, secrétaire d’Etat français auprès du ministre de l’Europe et des Affaires étrangères en charge des Affaires européennes.

Concernant l'application d'éventuelles sanctions contre la Turquie, "cela peut être, on l'a déjà fait dans le passé, contre des responsables des sociétés qui forent des hydrocarbures dans les eaux de Chypre" a-t-il précisé sur France 2.

(Thomas Escritt, version française Flora Gomez, édité par Jean-Michel Bélot)


click here for restriction
©2020 Reuters

Reuters

Nombre de caractères autorisés : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !