»
»
»
Consultation

Merkel prête aux compromis avec la France sur la zone euro

Merkel prête aux compromis avec la France sur la zone euro
Crédit photo © Reuters

BERLIN (Reuters) - L'Allemagne doit être prête à des compromis avec la France sur la réforme de la zone euro, a déclaré jeudi la chancelière Angela Merkel, signalant sa volonté de négocier en amont du Conseil européen de la fin du mois.

"Je pense que nous nous rapprocherons sur les réformes de la monnaie unique, mais ces réformes ne sont pas les seules dont nous avons besoin", a déclaré Angela Merkel, citant pêle-mêle la politique étrangère, la politique migratoire, le développement ou la sécurité.

"Concernant ces réformes, ça ne fonctionnera qu'avec des compromis", a dit la chancelière allemande lors d'un débat sur l'Europe organisé par la chaîne WDR.

Angela Merkel et Emmanuel Macron doivent présenter lors du prochain Conseil européen, les 28 et 29 juin, un plan commun de réforme du bloc communautaire. Un Conseil franco-allemand est prévu le 19 juin au château de Meseberg, au nord de Berlin.

La dirigeante allemande a présenté ce week-end, dans une interview au Frankfurter Allgemeine Sonntagszeitung, sa réponse la plus détaillée à ce jour aux propositions de réforme du président français, souhaitant éviter des tensions entre Paris et Berlin au moment où se profile une guerre commerciale avec les Etats-Unis et que l'Italie inquiète ses partenaires sur le front intérieur.

Angela Merkel est tiraillée depuis des mois entre la nécessité de compromis avec Macron et celle de ne pas froisser ceux qui, outre-Rhin, redoutent que l'Allemagne ne soit mise à contribution pour régler les problèmes de pays qu'ils jugent moins rigoureux sur le plan budgétaire.

"Personnellement, je n'envisage pas des pots communs de financement gérés au niveau intergouvernemental aussi importants que ce que les propositions françaises suggèrent", a déclaré Angela Merkel.

"Mais je peux très bien imaginer que nous devons faire quelque chose - et quelque chose de plus que pour les pays qui ne sont pas dans l'euro - pour favoriser la convergence de la zone euro", a ajouté la chancelière.

Emmanuel Macron préconise que la zone euro ait son propre budget et son propre ministre des Finances et que le MES (Mécanisme européen de stabilité) soit transformé en Fonds monétaire européen afin de mieux prévenir en amont les risques de crise financière.

(Paul Carrel; Jean-Stéphane Brosse pour le service français)


click here for restriction
©2018 Reuters

Reuters

Nombre de caractères autorisé : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !

Partenaires de Boursier.com