Merkel juge insuffisantes les mesures contre l'épidémie de COVID

Merkel juge insuffisantes les mesures contre l'épidémie de COVID
Merkel juge insuffisantes les mesures contre l'épidémie de COVID
Crédit photo © Reuters

BERLIN (Reuters) - Angela Merkel a jugé insuffisantes, lundi, les mesures prises en Allemagne pour endiguer une quatrième vague d'épidémie de COVID-19, jugeant le pays confronté à une situation "hautement dramatique".

"Ce qui est en place aujourd'hui n'est pas suffisant", a déclaré la chancelière sortante lors d'une réunion avec les dirigeants de son parti conservateur la CDU (Union chrétienne-démocrate), selon deux participants.

L'Allemagne enregistre depuis plusieurs semaines une flambée de nouveaux cas de contamination par le SARS-CoV-2, en particulier chez les personnes âgées qui ont été intégralement vaccinées contre le COVID-19 il y a déjà plusieurs mois, et parmi les enfants non éligibles à la vaccination.

Environ 79% des adultes en Allemagne bénéficient d'un schéma vaccinal complet mais seulement 7,5% d'entre eux ont reçu pour l'instant une dose de rappel. Le nombre de décès dus au COVID-19 en Allemagne approche les 100.000.

A l'issue d'une réunion de crise entre le gouvernement fédéral et les Länder, qui prennent conjointement les décisions dans le domaine de la santé publique, Angela Merkel a annoncé jeudi des restrictions sociales pour les personnes non vaccinées dans les régions où les hôpitaux risquent la saturation.

Mais ni ces mesures ni un renforcement de la campagne de vaccination ne seront suffisantes à court terme pour endiguer la rapide augmentation des infections, a estimé lundi Angela Merkel, en appelant les Länder à prendre de nouvelles décisions d'ici mercredi.

L'Allemagne a annoncé lundi 30.643 nouveaux cas de contamination par le coronavirus et 62 décès dus au COVID-19. Le taux d'incidence sur sept jours s'établit désormais à 386,5 pour 100.000 habitants, un record pour le 15e jour consécutif.

L'Autriche a entamé lundi une nouvelle période de confinement strict, une première en Europe occidentale depuis le printemps dernier, et le ministre par intérim de la Santé, Jens Spahn, a prévenu vendredi que l'Allemagne pourrait suivre cet exemple.

(Reportage Andreas Rinke, rédigé par Maria Sheahan; version française Jean-Stéphane Brosse)

click here for restriction
©2021 Reuters
Reuters

Nombre de caractères autorisés : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !