»
»
»
Consultation

Merkel et Poutine d'accord pour discuter de l'Ukraine

Merkel et Poutine d'accord pour discuter de l'Ukraine
Crédit photo © Reuters

BUENOS AIRES (Reuters) - L'Allemagne, la France, l'Ukraine et la Russie vont organiser de nouvelles discussions au niveau technique après l'incident qui a opposé en mer d'Azov les marines russe et ukrainienne, a annoncé la chancelière allemande Angela Merkel, samedi soir.

La dirigeante allemande a appelé le président russe Vladimir Poutine à laisser les navires ukrainiens emprunter le détroit de Kertch, passage maritime sur lequel la Russie a construit un pont pour relier la Crimée annexée et qui ouvre l'accès au port ukrainien stratégique de Marioupol.

Les forces russes ont capturé trois navires et 24 marins ukrainiens et, pour l'instant, Moscou fait la sourde oreille aux demandes de libération exprimées par plusieurs pays.

Moscou estime que les 24 marins sont entrés illégalement dans les eaux territoriales russes.

"Toute escalade doit être évitée", a dit Merkel devant la presse après sa rencontre avec Vladimir Poutine en marge du sommet du G20 à Buenos Aires.

"La liberté du trafic maritime dans la mer d'Azov doit être garantie", a-t-elle ajouté.

La chancelière allemande a demandé que soient respectées les clauses du traité de 2003 établissant les règles de navigation permettant aux navires ukrainiens de pénétrer dans la mer d'Azov pour atteindre les villes côtières du sud de l'Ukraine.

"La Russie doit s'en tenir à cela", a-t-elle dit.

Un porte-parole de Vladimir Poutine a indiqué que le chef de l'Etat russe avait informé Angela Merkel dans le détail de la situation en cours en mer d'Azov.

L'Ukraine a déposé vendredi une plainte contre la Russie devant la Cour européenne des droits de l'homme en lien avec cet incident.

Merkel a proposé que les discussions se poursuivent au niveau technique pour tenter de résoudre ce contentieux dans le cadre du format Normandie (Allemagne, France, Ukraine et Russie). Moscou aurait accepté cette proposition.

Des représentants des quatre pays se sont retrouvés en début de semaine à Berlin pour une rencontre avant l'incident en mer d'Azov. Il n'a pas été précisé où les prochaines discussions pourraient avoir lieu.

(Nicolas Delame pour le service français)


click here for restriction
©2018 Reuters

Reuters

Nombre de caractères autorisé : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !

Partenaires de Boursier.com