»
»
»
Consultation

Marine Le Pen repart en conquête dans le Pas-de-Calais

Marine Le Pen repart en conquête dans le Pas-de-Calais

HENIN-BEAUMONT, Pas-de-Calais (Reuters) - Marine Le Pen mène campagne pour les élections législatives dans la 14e circonscription du Pas-de-Calais, une terre favorable au FN, où elle affirme vouloir s'implanter durablement.

"Cette circonscription est symbolique : chômage, délocalisation, insécurité, elle regroupe les problèmes majeurs de la France", dit la vice-présidente du FN qui réfute le qualificatif de "parachutée" en rappelant qu'elle a été élue pour la première fois en 1999 aux élections régionales dans la région Nord-Pas-de-Calais.

Marine Le Pen était présente aux élections législatives de 2002 et a fait partie des quatre candidats frontistes du Pas-de-Calais à avoir atteint le second tour.

Dans la 13e circonscription (Lens) elle avait réalisé 24,2% au premier tour puis 32,3% au second.

Elle a décidé en 2007 de glisser dans la 14e voisine qui englobe la ville de Henin-Beaumont dans l'optique des municipales de 2008. Son suppléant, Steeve Briois, y avait réalisé 32,1% aux législatives de 2002.

Dans une circonscription marquée par un taux de chômage supérieur à la moyenne nationale et les fermetures de grandes entreprises comme Metaleurop (870 suppressions d'emploi) les candidats du Front national réalisent depuis plusieurs années des scores supérieurs à leur moyenne nationale.

L'arrivée de Marine Le Pen ne réjouit pas le Parti socialiste local miné par des divisions internes et qui tente de se regrouper derrière le député sortant, Albert Facon.

Elu en 1988, battu en 1993 par Jean Urbaniak, un indépendant devenu UDF, puis réélu en 1997 et 2002, Albert Facon, 64 ans, compte bien l'emporter une nouvelle fois.

Il ironise sur la présence de Marine Le Pen. "Elle vient se promener sur les marchés mais son misérabilisme quant elle parle de la circonscription est déplacé, mais forcément, elle ne sait pas de quoi elle parle", dit-il.

Jean Urbaniak se verrait en position de troisième homme, le maire de Noyelles-Godault se voulant arbitre entre le FN et une gauche "fatiguée et inefficace".

L'UMP Nesredine Ramdani participe à sa première élection. Ils seront quatorze candidats à briguer les suffrages des électeurs de la 14e circonscription du Pas-de-Calais.


click here for restriction
©2018 Reuters

Reuters

Nombre de caractères autorisé : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !

Partenaires de Boursier.com