»
»
»
Consultation

Marathon devient le premier raffineur américain en rachetant Andeavor

Marathon devient le premier raffineur américain en rachetant Andeavor

par John Benny

(Reuters) - Marathon Petroleum a annoncé lundi l'acquisition d'Andeavor pour plus de 23 milliards de dollars (19,1 milliards d'euros), ce qui permettra au nouvel ensemble de dépasser Valero Energy en tant que premier raffineur américain indépendant en termes de capacité.

L'opération en numéraire et en actions marie des activités largement complémentaires sur le plan géographique et elle fournit à Marathon des capacités supplémentaires face à la hausse continue de la production de brut léger américain liée à l'essor du pétrole de schiste aux Etats-Unis.

Cette transaction valorise Andeavor, autrefois connu sous le nom de Tesoro, environ 152 dollars par action, soit une prime de 24% par rapport au cours de clôture du titre vendredi.

L'action Andeavor bondit de 16,9% à 143,09 dollars vers 14h30 GMT à Wall Street. Le titre Marathon cède en revanche 3,6% à 78,5 dollars malgré l'annonce, parallèlement, d'un nouveau programme de rachats d'actions à hauteur de 5 milliards de dollars.

"Nous considérons qu'il s'agit d'une valorisation assez pleine pour Andeavor", écrivent les analystes de Scotia Howard Weil dans une note. "Peu de gens l'ont venu venir."

Ce projet est la plus importante fusion dans le secteur américain du raffinage depuis que Holly Oil a mis la main sur Frontier Corp en 2011. Les analystes de Tudor Pickering Holt pensent néanmoins que la localisation des activités des deux groupes devrait leur permettre de surmonter d'éventuelles réticences des autorités sur le plan de la concurrence.

"Malgré la taille de Marathon-Andeavor, nous ne prévoyons aucun problème réglementaire", écrivent-ils dans une note.

CAPACITÉ DE RAFFINAGE DE 3,1 MILLIONS DE BPJ

L'exploitation des gisements de schiste aux Etats-Unis a porté la production américaine de pétrole brut à des records et les experts du secteur affirment que les entreprises telles qu'Andeavor disposant de capacités à traiter le brut léger seront les mieux placées pour surfer sur cette vague.

Andeavor dispose aussi de raffineries en Alaska, en Californie, dans le Minnesota, au Nouveau-Mexique, dans le Dakota du Nord, au Texas, dans l'Utah et dans l'Etat de Washington alors que les activités de Marathon sont essentiellement implantées dans l'est des Etats-Unis.

En incluant la dette d'Andeavor, Marathon va débourser 35,6 milliards de dollars pour contrôler 66% de l'entité fusionnée, qui aurait valu environ 58 milliards de dollars aux cours de clôture de vendredi.

Le futur groupe aura la capacité de raffiner environ 3,1 millions de barils par jour et elle disposera d'un vaste réseau de stations, d'oléoducs et de gazoducs.

Le directeur général de Marathon, Gary Heminger, dirigera le nouvel ensemble tandis que celui d'Andeavor, Gregory Goff, occupera une fonction de premier plan.

"Chacun de nos segments d'activités est renforcé par cette transaction", affirme Gary Heminger dans un communiqué.

Dans un communiqué distinct publié lundi, Marathon a publié un bénéfice trimestriel nettement inférieur aux attentes de Wall Street, avec notamment un bond de ses dépenses de 15%.

L'acquisition d'Andeavor devrait être finalisée au deuxième semestre 2018.

(John Benny et Shubham Kalia à Bangalore, Gary McWilliams à Houston; Claude Chendjou et Bertrand Boucey pour le service français)


click here for restriction
©2018 Reuters

Reuters

Nombre de caractères autorisé : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !

Partenaires de Boursier.com