Accueil
»
Actualités
»
Reuters
»
Consultation

Mandat de dépôt requis pour le policier chauffard de Marseille

Mandat de dépôt requis pour le policier chauffard de Marseille

MARSEILLE (Reuters) - Le parquet a requis le placement sous mandat de dépôt d'un policier à l'origine de la mort d'un adolescent qu'il a percuté avec son véhicule de fonction sur un passage piéton, samedi à Marseille.

"J'ai ouvert une information judiciaire pour homicide aggravé par les circonstances de vitesse excessive, d'omission de céder le passage à un piéton et d'omission de marquer l'arrêt au feu rouge", a dit le procureur de la République Jacques Beaume.

Il a ajouté avoir requis un mandat de dépôt pour ce policier "qui encourt sept années d'emprisonnement pour ces faits".

Le policier stagiaire de 22 ans a été déféré devant un juge d'instruction pour une probable mise en examen dans la soirée.

"C'est un policier qui donnait entière satisfaction à sa hiérarchie, dont le passé est sans tâche. Il est effondré par ce drame", a dit le magistrat.

Agé de 14 ans, Nelson a été renversé par la voiture de police alors qu'il traversait la rue en poussant son vélo. Projeté à une vingtaine de mètres sous la violence du choc, l'adolescent est décédé dimanche soir.

L'enquête a démontré que l'intervention de la patrouille de police ne "pouvait pas être inséré dans un mécanisme d'urgence".

Selon le procureur, de nombreuses questions restent posées, notamment celle qui consiste à savoir si le véhicule est passé ou non au feu rouge. Il est en revanche acquis que la voiture de police roulait à une vitesse excessive en remontant une file de véhicules sur sa gauche.

"Il semble acquis que le 'deux-tons' n'était pas utilisé, mais que le gyrophare était actionné", a précisé Jacques Beaume.

Les autres occupants du véhicule, le chef de patrouille et un second stagiaire, ne peuvent être poursuivies sur le plan pénal. "Il y a une hiérarchie au sein de l'équipe qui est actuellement examinée par l'inspection générale de la police nationale (IGPN). Des sanctions disciplinaires peuvent être appliquées si une faute est avérée", a expliqué le procureur.

Une marche silencieuse est prévue mardi sur les lieux de l'accident, que les proches et les amis de l'adolescent ont clairsemé de témoignages à sa mémoire. "Je veux que la justice soit rendue sans tarder", a simplement demandé son père.


click here for restriction
©2020 Reuters

Reuters

Nombre de caractères autorisés : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !