Macron remercie les maires d'avoir "tenu", les invite à "faire Nation"

Macron remercie les maires d'avoir "tenu", les invite à "faire Nation"
Macron remercie les maires d'avoir 'tenu', les invite à 'faire Nation'
Crédit photo © Reuters

PARIS (Reuters) - Emmanuel Macron a tenté jeudi de réchauffer sa relation avec les maires de France, qu'il a remerciés pour leur action de premier plan lors de la pandémie de COVID-19 et invités à "faire Nation" sans céder aux divisions.

Le chef de l'Etat a rendu un hommage appuyé au rôle des édiles durant la crise sanitaire lors d'un discours en conclusion du 103e Congrès des maires, à Paris. La précédente édition n'avait pu avoir lieu en 2020 en raison de l'épidémie.

"À chaque étape vous avez été là et je vous en remercie", a-t-il dit, rappelant leur action au moment d'organiser le confinement, une fermeture de classe ou des campagnes de tests.

Celui qui n'a jamais été élu localement avant d'entrer à l'Elysée a souligné dans un sourire que le général de Gaulle n'avait pas, lui non plus, dirigé de ville avant d'accéder aux plus hautes fonctions de l'Etat

"Je ne suis pas le seul président de la République à ne pas avoir été maire", a dit Emmanuel Macron, qui avait reçu mercredi soir un millier d'édiles à l'Elysée.

Reconnaissant un certain "malentendu" en début de quinquennat, le président élu en 2017 a dit son souci constant de discuter avec les maires lors de ses déplacements, notamment lors du Grand débat qui a suivi la crise des Gilets jaunes de 2018.

"Vous avez (...), j'espère, pu découvrir que j'aimais malgré tout beaucoup de ce qui est votre action. Et je pense qu'il y a d'ailleurs peu de mes prédécesseurs qui aient passé autant de temps à débattre avec les maires partout à travers la France", a-t-il dit.

"QUELS QUE SOIENT LES VENTS MAUVAIS"

Emmanuel Macron, qui n'a pas encore annoncé s'il était candidat à sa succession, a vanté l'action gouvernementale menée depuis quatre ans et demi, des travaux de l'Agence nationale pour la rénovation urbaine (Anru) en passant par le plan "Action coeur de ville" pour raviver les centres-villes et la suppression de la taxe d'habitation pour toutes les communes, qui sera pleinement effective en 2023.

"J'ai tâché, là où j'étais, de faire ce que j'avais dit, et je crois que ce fut le cas. Et j'ai tâché de m'adapter, comme vous d'ailleurs, à toutes les crises que nous avons subies, et nous avons tenu, et je vous remercie de cela", a-t-il insisté.

En réponse à des critiques du nouveau président de l'Association des maires de France, le maire (Les Républicains) de Cannes David Lisnard, Emmanuel Macron a plaidé pour une simplification et une déconcentration sur le terrain.

"Sur des sujets comme le logement et la transition écologique, il faut aller sur la décentralisation la plus massive", a-t-il considéré.

A quelques mois de l'élection présidentielle d'avril 2022, le président a aussi invité les édiles à "faire Nation, c'est-à-dire embrasser notre avenir mais aussi bâtir, renforcer la cohésion de notre pays."

Les Français "attendent de nous de porter le sens, cet esprit civique qui nous anime toutes et tous. Et je sais ce qui nous tient au quotidien et ce que nous allons continuer de faire, quels que soient les vents mauvais, les esprits de division, de discorde", a-t-il conclu.

"Ce que nous avons collectivement accompli (...) c'est un travail de résistance inédit à une crise séculaire et c'est aussi la capacité à construire notre avenir et à construire l'espérance qui va nous permette de regarder devant. Et avec cela, à faire Nation véritablement".

(Reportage Elizabeth Pineau, édité par Sophie Louet)

click here for restriction
©2021 Reuters
Reuters

Nombre de caractères autorisés : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !