»
»
»
Consultation

Macron plus impopulaire que Hollande, selon un sondage

Macron plus impopulaire que Hollande, selon un sondage
Crédit photo © Reuters

PARIS (Reuters) - La cote de confiance d'Emmanuel Macron est tombée ce mois-ci à 23%, un niveau inférieur d'un point à celui de François Hollande à la même période de son quinquennat, selon un sondage Elabe pour les Echos et Radio Classique paru jeudi.

Le chef de l'Etat a perdu quatre points au cours du mois écoulé, marqué par la fronde des "Gilets jaunes" contre la vie chère et les violences du 1er décembre à Paris et dans d'autres grandes villes de France.

"Il est à son niveau le plus bas depuis le début du quinquennat et un point en-dessous de François Hollande à la même époque", relève l'institut Elabe.

Pour la première fois, une majorité de Français (51%) déclarent ne pas lui faire confiance du tout, un chiffre auquel s'ajoutent les 23% qui ne lui font "pas vraiment" confiance.

Cette tendance n'épargne pas le Premier ministre, Edouard Philippe, qui a lui aussi cédé quatre points, à 23%.

Selon une autre enquête, réalisée par Opinionway pour Public Sénat, les Français se montrent sceptiques sur la capacité d'Emmanuel Macron à mener à bien les réformes programmées.

Un peu plus d'un tiers des personnes interrogées (34%) pensent qu'il pourra aller au bout de la réforme de l'assurance chômage, 29% qu'il pourra mener à bien la révision constitutionnelle, et seulement 28% qu'il pourra réformer le système de retraites.

Une large majorité de personnes interrogées estiment par ailleurs que les annonces faites mardi par Edouard Philippe pour résoudre la crise des "Gilets jaunes" "interviennent trop tard" (79%) et qu'elles ne vont pas assez loin (69%). Seulement un peu plus d'un quart des sondés (27%) les jugent suffisantes pour répondre aux revendications exprimées.

Ce sondage porte sur l'annonce d'un moratoire de six mois sur la hausse des taxes sur le carburant et non sur l'abandon complet de cette mesure, annoncé mercredi soir.

Le sondage d'Elabe a été réalisé les 4 et 5 décembre, par internet, auprès d'un échantillon de 1.002 personnes représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus, celui d'Opinionway les 5 et 6 décembre, en ligne, également auprès d'un échantillon de 1.002 personnes.

(Simon Carraud, édité par Yves Clarisse)


click here for restriction
©2018 Reuters

Reuters

Nombre de caractères autorisé : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !

Partenaires de Boursier.com