»
»
»
Consultation

Macron et Rohani d'accord pour "préserver" l'accord de 2015

Macron et Rohani d'accord pour "préserver" l'accord de 2015

Crédit photo © Reuters

PARIS (Reuters) - Emmanuel Macron et Hassan Rohani ont convenu dimanche, lors d'un entretien téléphonique, de "travailler dans les prochaines semaines à la préservation du contenu de l'accord (nucléaire) de 2015 dans toutes ses composantes", rapporte l'Elysée.

Donald Trump a donné aux signataires européens du texte - France, Royaume-Uni, Allemagne - jusqu'au 12 mai pour "réparer les affreuses erreurs" de cet accord, faute de quoi il refusera de prolonger l'assouplissement des sanctions américaines contre la République islamique.

Le président français "a fait part de son souhait que les acquis de la négociation de 2015 soient préservés et que les discussions puissent s'ouvrir sur les trois sujets additionnels indispensables que sont le contrôle de l'activité nucléaire après 2025, le programme balistique de l'Iran et les principales crises régionales", précise un communiqué de l'Elysée.

"Le président de la République française et le président iranien sont convenus de travailler principalement dans les prochaines semaines sur la préservation du contenu de l'accord de 2015 dans toutes ses composantes, ainsi que sur la situation au Yémen et en Syrie", ajoute le texte.

Il a été convenu que conseillers et ministres puissent travailler étroitement dans les jours et semaines à venir, "en lien avec les membres permanents du Conseil de sécurité des Nations unies et les partenaires européens et régionaux".

Emmanuel Macron a rappelé à son interlocuteur que la France comptait "rester dans le cadre de l'accord de 2015" et oeuvrer pour "obtenir des avancées sur les trois autres sujets évoqués", indique encore le communiqué de l'Elysée.

Le président français s'est également entretenu avec la Première ministre britannique Theresa May et la chancelière allemande Angela Merkel. Tous trois ont souligné que l'accord de 2015 qui encadre les activités nucléaires de Téhéran en échange d'un assouplissement des sanctions à son égard est le meilleur moyen d'empêcher l'Iran de se doter de l'arme atomique, a rapporté le bureau de la Première ministre britannique. [nL8N1S60J8]

(Jean-Stéphane Brosse pour le service français)


click here for restriction
©2018 Reuters

Reuters

Nombre de caractères autorisé : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !

Partenaires de Boursier.com