»
»
»
Consultation

Lufthansa optimiste sur les prix après un deuxième trimestre supérieur aux atttentes

Lufthansa optimiste sur les prix après un deuxième trimestre supérieur aux atttentes
Crédit photo © Reuters

BERLIN (Reuters) - Lufthansa a dit mardi être plus optimiste sur l'évolution du prix des billets pour le restant de l'année mais a réduit ses ambitions de croissance après avoir fait pourtant état d'un bénéfice légèrement supérieur aux attentes au deuxième trimestre.

La compagnie aérienne a dit s'attendre à une légère augmentation du revenu unitaire, une mesure du "pricing", grâce en particulier à la bonne tenue de la demande sur les destinations en Amérique du Nord; elle tablait auparavant sur la stabilité.

"Avec la poursuite d'une forte demande, nous sommes confiants que malgré un effet de base défavorable par rapport à l'année dernière, nous serons à même de faire état de tendances solides sur le revenu au second semestre 2018, également", déclare le directeur financier Ulrik Svensson, dans un communiqué.

Lufthansa a toutefois maintenu sa prévision d'un bénéfice ajusté avant intérêts et impôt (Ebit) en légère baisse par rapport au record de 2017 de 2,97 milliards d'euros.

La compagnie a une nouvelle réduit sa prévision d'accroissement de ses capacités cette année, à 8% contre 8,5% précédemment, alors qu'elle est confrontée comme ses concurrentes à des mouvements de grève, une météo défavorable et que sa marque à bas coûts Eurowings monte en charge.

Lufthansa a jouté qu'il lui avait fallu plus de temps que prévu pour mettre à ses normes les quelques 70 appareils repris après la faillite d'Air Berlin, ce qui a entraîné des retards et des annulations.

Les coûts d'intégration d'Eurowings ont atteint 120 millions d'euros sur les six premiers mois de l'année et devraient encore représenter 50 millions d'euros au troisième trimestre, a prévenu Lufthansa.

Eurowings ne sera toujours pas rentable cette année mais devrait renouer avec les profits l'année prochaine, a précisé la compagnie aérienne.

L'Ebit ajusté est ressorti à 982 millions d'euros au deuxième trimestre contre 942 millions donnés par le consensus des analystes.

(Victoria Bryan; Marc Joanny pour le service français, édité par Wilfrid Exbrayat)


click here for restriction
©2018 Reuters

Reuters

Nombre de caractères autorisé : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !

Partenaires de Boursier.com