Accueil
»
Actualités
»
Reuters
»
Consultation

Londres et Madrid s'accordent pour laisser la frontière de Gibraltar ouverte

Londres et Madrid s'accordent pour laisser la frontière de Gibraltar ouverte
Crédit photo © Reuters

MADRID (Reuters) - A quelques heures à peine du Brexit, l'Espagne et le Royaume-Uni ont conclu jeudi un accord préliminaire visant à maintenir ouverte la frontière terrestre de Gibraltar, territoire britannique d'outre-mer à l'extrémité de la péninsule ibérique.

Dans le cadre de cet accord, Gibraltar restera partie intégrante des accords européens, comme l'espace Schengen, a précisé la ministre espagnole des Affaires étrangères, Arancha Gonzalez Laya.

Cet accord n'est que provisoire, les deux parties se donnant six mois de transition pour régler la question d'une manière permanente, a-t-elle précisé.

Gibraltar ne figure pas dans l'accord que le Royaume-Uni et l'Union européenne ont trouvé in extremis, à la veille de Noël, pour cadrer leurs futures relations, notamment commerciales.

Si Londres et Madrid ne s'étaient pas accordés, la sortie définitive du Royaume-Uni de l'Union européenne, à 23h00 GMT ce jeudi, aurait eu pour conséquence d'établir des contrôles douaniers pour les dizaines de milliers d'Espagnols et d'habitants de Gibraltar qui franchissent chaque jour la frontière, a ajouté Gonzalez Laya.

A Londres, le chef de la diplomatie britannique, Dominic Raab, a réaffirmé le soutien inébranlable du Royaume-Uni à la souveraineté de Gibraltar et son engagement à minimiser l'impact du Brexit.

"Toutes les parties sont engagées pour atténuer les effets de la fin de la période de transition sur Gibraltar, et en notamment pour garantir la fluidité à la frontière, qui est à l'évidence dans le meilleur intérêt des populations vivant des deux côtés", a ajouté le secrétaire au Foreign Office.

Le territoire a été cédé à la Grande-Bretagne en 1713 mais l'Espagne n'a jamais reconnu la souveraineté britannique sur Gibraltar.

(Clara-Laeila Laudette avec Paul Sandle à Londres; version française Henri-Pierre André)


click here for restriction
©2021 Reuters

Reuters

Nombre de caractères autorisés : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !