»
»
»
Consultation

Ligue 1: Marseille et Lorient à l'arraché

Ligue 1: Marseille et Lorient à l'arraché

PARIS (Reuters) - Marseille s'est compliqué la vie dimanche avant d'arracher finalement un match nul improbable face à Bordeaux (2-2), un peu comme Lorient, qui a lui aussi été mené 2-0 avant d'écoeurer Lyon (2-2).

Ce partage des points permet aux Girondins de grimper à la quatrième place du championnat, provisoirement à huit points du troisième, Lille, qui se déplace en soirée chez le leader parisien (20h00 GMT).

L'OM, qui n'a gagné qu'un seul de ses quatre derniers matches depuis l'arrivée sur son banc de José Anigo, est de son côté sixième, à deux longueurs de son adversaire du jour.

"Ce match, on l'aurait perdu il y a quelques semaines", a expliqué à la presse José Anigo à l'issue de la rencontre.

"Nous n'avons plus un mental défaillant", a ajouté le technicien marseillais, qui devrait encore occuper ses fonctions d'intérimaire à la reprise en janvier, sauf surprise. "Je vois des choses qui me rendent optimistes. J'ai senti aujourd'hui une réponse à nos questions."

Du côté bordelais, Francis Gillot a souhaité se montrer pragmatique en se félicitant de la quatrième place de son équipe, pourtant si mal partie en début de saison.

"Faire nul ici, cela reste une bonne opération", a souligné l'entraîneur girondin. "Nous restons sur une dynamique positive. Cette quatrième place, je m'en contente largement. Nous allons faire le maximum pour la conserver. Nous avons un bon effectif, mais pas pour inquiéter les cadors du championnat."

"L'HISTOIRE SE RÉPÈTE"

Bordeaux, qui restait sur une série intéressante de quatre victoires consécutives en L1, a tout fait pour faire douter les Olympiens en menant 2-0 jusqu'à l'aube du dernier quart d'heure de jeu grâce à Jussiê (34e) et Nicolas Maurice-Belay (66e).

Cependant, un vent de révolte et même de folie s'est alors mis à souffler sur le Vélodrome et en l'espace de deux minutes, Alaixys Romao d'abord (73e) puis André-Pierre Gignac (74e) ont permis à l'OM d'éviter de terminer 2013 sur une défaite.

A Lorient, le public du Moustoir a vécu un scénario quasiment similaire.

Un premier but de Clément Grenier (21e), idéalement lancé la surface par une talonnade sublime de Yoann Gourcuff, et un deuxième de Bafétimbi Gomis (49e), ont donné un net avantage à l'OL.

Mais comme contre Marseille le week-end dernier, les hommes de Rémi Garde ont craqué en deuxième période en encaissant d'abord un but de Vincent Aboubakar (59e) puis un second, dans les arrêts de jeu, d'Alain Traoré (90e +3), entré en cours de jeu.

"L'histoire se répète", a regretté au micro de beIN Sport le milieu de terrain lyonnais Yoann Gourcuff. "C'est dommage car quand on mène comme ça 2-0, on doit mieux gérer nos fins de match."

"Ils ont continué à y croire jusqu'au bout et ils sont récompensés à la dernière seconde", a-t-il ajouté. "C'est un petit peu dommage car il y a des choses intéressantes dans le contenu."

Olivier Guillemain et Henri-Pierre André, édité par Julien Dury


click here for restriction
©2019 Reuters

Reuters

Nombre de caractères autorisé : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !

Partenaires de Boursier.com