Accueil
»
Actualités
»
Reuters
»
Consultation

Les valeurs à suivre à Paris et en Europe

Les valeurs à suivre à Paris et en Europe
Crédit photo © Reuters

PARIS (Reuters) - Les valeurs à suivre lundi à la Bourse de Paris et en Europe où les contrats à terme signalent une ouverture en baisse modérée :

* AIRBUS a annoncé vendredi avoir remporté 268 commandes nettes d'appareils sur janvier-décembre et livré 566 appareils sur la période. J.P. Morgan relève sa recommandation sur le titre à "surperformance" contre "neutre" et remonte l'objectif de cours à 101 euros contre 75 euros.

* ORANGE - Le PDG d'Orange, Stéphane Richard, a déploré dimanche le retard pris dans le déploiement de la 5G en France. "La France part avec près d'un an et demi de retard dans le déploiement de la 5G", déclare Stéphane Richard dans une interview au Journal du Dimanche.

* SANOFI a annoncé lundi l'acquisition de la société biopharmaceutique Kymab pour un montant initial de 1,1 milliard de dollars (903,2 millions d'euros) qui va lui permettre de renforcer sa présence en immunologie.

* TOTAL a annoncé lundi l'acquisition de Fonroche Biogaz, le leader du marché français de la production de gaz renouvelable.

* SUEZ/VEOLIA/ENGIE - Les CSE du groupe Suez ont assigné Suez, Veolia et Engie en procédure accélérée devant le tribunal de Nanterre afin d'obtenir davantage d'informations sur le projet de rapprochement défendu par Veolia, a annoncé lundi l'intersyndicale de Suez.

* ROCHE a annoncé lundi avoir obtenu le feu vert de la Commission européenne pour l'utilisation de son traitement de la grippe Xofluza sur des patients âgés de 12 ans et plus.

* DEUTSCHE TELEKOM prépare la vente de sa filiale néerlandaise T-Mobile Netherlands, rapporte lundi le quotidien néerlandais Financieele Dagblad.

* ROYAL MAIL s'apprête à nommer Simon Thompson, membre de son conseil d'administration, comme futur directeur général, a rapporté dimanche Sky News.

* EASYJET a annoncé lundi avoir optenu un prêt sur cinq ans de 1,87 milliard de dollars partiellement garanti par l'Etat britannique afin de renflouer des finances malmenées par les effets de la pandémie de coronavirus.

* HSBC - De gros actionnaires de HSBC ont adopté une résolution demandant à la banque britannique de renforcer son engagement à réduire ses prêts liés à l'énergie fossile et à transformer ses "ambitions" climatiques en objectifs.


click here for restriction
©2021 Reuters

Reuters

Nombre de caractères autorisés : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !