Accueil
»
Actualités
»
Reuters
»
Consultation

Les valeurs à suivre à Paris et en Europe

Les valeurs à suivre à Paris et en Europe
Crédit photo © Reuters

PARIS (Reuters) - Les valeurs à suivre mardi à la Bourse de Paris et en Europe, où les contrats à terme signalent une ouverture en forte hausse :

* ADP a fait état lundi d'une baisse de 98% sur un an de son trafic passagers en mai, qui porte à 55% le recul sur les cinq premiers mois de l'année.

* CARREFOUR a annoncé lundi soir la nomination de Rami Baitieh, jusqu'à présent directeur exécutif Espagne, au poste de directeur exécutif France en remplacement de Pascal Clouzard et celle d'Alexandre de Palmas à la direction exécutive de Carrefour Espagne.

* RÉMY COINTREAU a annoncé lundi être en négociations exclusives avec la famille Lhopital en vue de l'acquisition de la majorité du capital de la société Champagne de Telmont.

* TÉLÉCOMS - Les opérateurs de téléphonie français ont investi l'an dernier 500 millions d'euros de plus par rapport à 2018 pour un montant global de 10,4 milliards, relève mardi l'Arcep qui indique aussi que plus de 7,1 millions de foyers français bénéficiaient fin 2019 d'un accès à la fibre.

* LUFTHANSA a annoncé lundi vouloir supprimer 22.000 postes équivalent temps plein, dont la moitié en Allemagne. Le groupe de compagnies aériennes se donne une semaine pour conclure des accords avec les représentants du personnel afin d'atteindre cet objectif via notamment une réduction du temps de travail ou d'autres mesures d'économies.

* ZALANDO - La holding suédoise Kinnevik a annoncé lundi qu'elle vendait 4,2% du capital du groupe allemand de mode en ligne, soit près d'un sixième de sa participation.

* VONTOBEL a annoncé que Martin Heinzl, précédemment directeur général adjoint d'UBS Asset Management, deviendrait son directeur financier le 28 juillet.

* ENEL - Le fonds australien d'infrastructure Macquarie a proposé à la société italienne de services aux collectivité de lui racheter sa participation de 50% dans l'opérateur de réseau Open Fiber, rapporte mardi la Repubblica.

* LONDON STOCK EXCHANGE GROUP n'a proposé aucune concession aux autorités antitrust européennes afin d'obtenir leur feu vert à son projet de rachat de Refinitiv avant la date-butoir de lundi, a-t-on appris de deux sources proches du dossier, un choix qui devrait conduire à l'ouverture d'une enquête approfondie de quatre mois.

(Marc Angrand et Patrick Vignal)


click here for restriction
©2020 Reuters

Reuters

Nombre de caractères autorisé : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !