»
»
»
Consultation

Les valeurs à suivre à Paris et en Europe

Les valeurs à suivre à Paris et en Europe
Crédit photo © Reuters

PARIS (Reuters) - Les valeurs à suivre vendredi à la Bourse de Paris et en Europe, où les contrats à terme sur les indices de référence signalent une ouverture hésitante:

* UNILEVER a annoncé vendredi l'abandon de son projet de siège social unique aux Pays-Bas face à l'opposition croissante de ses actionnaires britanniques.

* JCDECAUX - Le spécialiste de l'affichage publicitaire extérieur a annoncé jeudi avoir reçu le feu vert de la Nouvelle-Zélande au rachat d'APN Outdoor Group.

* ENGIE - L'agence belge de sûreté nucléaire va enquêter pour déterminer si Electrabel, la filiale belge d'Engie, a sous-estimé la dégradation du réacteur de Doel 3, a dit l'un de ses experts à Reuters jeudi.

* KERING - Le PDG de Gucci, principal moteur de la rentabilité de Kering, s'est attaché fin septembre à rassurer ses vendeurs sur l'évolution de la croissance de la marque dont les ventes explosent depuis deux ans, selon une vidéo à usage interne à laquelle Reuters a eu accès jeudi.

* FAURECIA - Jefferies relève sa recommandation à "conserver" et abaisse l'objectif de cours à 48 euros.

* EUROFINS SCIENTIFIC - Berenberg dégrade sa recommandation à "conserver" contre "acheter" et abaisse l'objectif de cours à 500 euros contre 610 euros

* LDC - Le groupe agroalimentaire a fait état jeudi soir d'une croissance de 4,9% de son chiffre d'affaires semestriel.

* CELLNEX TELECOM - Edizione, la holding de la famille Benetton, a annoncé jeudi avoir vendu 20% du véhicule d'investissement qui détient ses 29,9% du groupe espagnol de tours de télécommunications à une filiale du fonds d'Abou Dhabi ADIA.

* INTU PROPERTIES - Un consortium emmené par la fgiliale immobilière du groupe canadien Brookfield Asset Management a annoncé envisager une offre publique en numéraire sur le britannique. Il a jusqu'au 1er novembre pour présenter une offre ferme ou y renoncer.

* ROCHE - La Food and Drug Administration, l'autorité sanitaire américaine, a élargi jeudi l'utilisation du traitement Hemlibra à la quasi totalité des patients atteints d'hémophilie A, la forme la plus sévère de la maladie, alors que sa prescription était jusqu'ici réservée à ceux présentant des facteurs de résistance à d'autres traitements.

(Service Marchés)


click here for restriction
©2018 Reuters

Reuters

Nombre de caractères autorisé : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !

Partenaires de Boursier.com