Les tentatives de passage de la frontière Pologne-Biélorussie diminuent

Les tentatives de passage de la frontière Pologne-Biélorussie diminuent
Les tentatives de passage de la frontière Pologne-Biélorussie diminuent
Crédit photo © Reuters

VARSOVIE (Reuters) - Les tentatives de traversée illégale de la frontière polonaise par des migrants depuis la Biélorussie ont continué de diminuer vendredi, selon les données du corps des gardes-frontières polonais, mais les autorités du pays ont prévenu que la crise migratoire était loin d'être terminée.

Le nombre de tentatives d'entrées illégales depuis la Biélorussie est tombé à 195 vendredi, contre 250 la veille et 501 mercredi, ont indiqué les gardes-frontières polonais sur Twitter.

Malgré la baisse des tentatives de passages, les responsables polonais ont dit s'attendre à de nouvelles tensions.

"Non, cette crise politique ne touche pas à sa fin. La Biélorussie cherche toujours l'escalade et la poursuite des opérations contre la Pologne", a écrit sur Twitter le porte-parole des services de sécurité polonais, Stanislaw Zaryn.

"Ces actions font partie d'un plan soutenu par la Russie visant à déstabiliser l'Europe de l'Est. Cette crise ne se terminera pas comme ça", a-t-il ajouté.

L'Union européenne accuse la Biélorussie d'inciter des migrants venus du Moyen-Orient d'entrer illégalement sur le territoire du bloc communautaire, une manoeuvre destinée selon l'UE à créer une situation de crise en représailles aux sanctions imposées après la répression des manifestations contre la réélection du président Alexandre Loukachenko en 2020.

Le président biélorusse a déclaré vendredi qu'il était "tout à fait possible" que les forces de sécurité du pays aient aidé des migrants à passer la frontière avec la Pologne mais a nié les avoir encouragés à le faire.

Les autorités biélorusses ont évacué jeudi les principaux camps de fortune situés près de la frontière avec la Pologne, dans lesquels s'abritaient des milliers de migrants.

(Reportage Anna Wlodarczak-Semczuk, version française Laetitia Volga)

click here for restriction
©2021 Reuters
Reuters

Nombre de caractères autorisés : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !