Les syndicats d'EDF, "scandalisés", exigent une compensation de l'Etat

Les syndicats d'EDF, "scandalisés", exigent une compensation de l'Etat
Les syndicats d'EDF, 'scandalisés', exigent une compensation de l'Etat
Crédit photo © Reuters

PARIS (Reuters) - Les représentants syndicaux des salariés au conseil d'administration d'EDF se disent vendredi "scandalisés" par les annonces du gouvernement pour limiter la hausse des prix de l'électricité en France et réclament que l'Etat compense "intégralement" le coût de ces mesures pour le groupe.

Face à la flambée des prix de l'énergie, à désormais moins de trois mois de l'élection présidentielle, le gouvernement français a annoncé jeudi un relèvement du volume d'électricité nucléaire vendu à prix réduit par EDF à ses concurrents, dans le cadre du dispositif Arenh (accès régulé à l'électricité nucléaire historique), une mesure susceptible d'avoir un impact de 7,7 à 8,4 milliards d'euros sur les résultats du groupe.

Dans un communiqué titré "Le Groupe EDF spolié par l'Etat sur l'autel des promesses électorales", les six administrateurs salariés d'EDF, dont le conseil d'administration compte 18 membres, se disent "scandalisés que l’Etat organise le pillage de l’entreprise EDF sur l’autel de considérations politiciennes".

"(...) nous demandons à l’Etat actionnaire de compenser intégralement le coût du soutien provisoire demandé à EDF" pour limiter la hausse des prix de l'électricité, ajoutent-ils, jugeant que "d'évidence, EDF vend à perte" sa production électrique nucléaire.

"Nous refusons que ce soit le Groupe EDF qui assume, seul, encore et toujours, les risques de marché alors que c’est aussi lui seul qui assume tous les risques industriels."

(Reportage Benjamin Mallet, rédigé par Bertrand Boucey)

click here for restriction
©2022 Reuters
Reuters

Nombre de caractères autorisés : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !