Les prix des denrées alimentaires ont de nouveau baissé en juillet

Les prix des denrées alimentaires ont de nouveau baissé en juillet

LONDRES, 5 août (Reuters) - L'indice de référence des prix alimentaires mondiaux calculé par la FAO (Organisation des Nations Unies pour l'alimentation et l'agriculture) a de nouveau baissé en juillet, s'éloignant ainsi des records atteints en mars.

Il s'est établi en moyenne à 140,9 points en juillet, contre un chiffre révisé de 154,3 en juin.

L'indice de juillet reste toutefois supérieur de 13,1% à celui de l'année précédente, sous l'effet de l'invasion de l'Ukraine, de conditions météorologiques défavorables et de coûts de production et de transport élevés.

"La baisse des prix des produits alimentaires, qui avaient atteint des niveaux très élevés, est positive, en particulier du point de vue de l'accès aux aliments ; toutefois, de nombreuses incertitudes demeurent", a déclaré Maximo Torero, économiste en chef de la FAO.

Des perspectives économiques mondiales peu encourageantes, les fluctuations des taux de change et les prix élevés des engrais sont autant de facteurs qui mettent en péril la sécurité alimentaire mondiale, a-t-il ajouté.

Les indices des prix de l'huile végétale, du sucre, des produits laitiers, de la viande et des céréales ont tous baissé d'un mois sur l'autre en juillet, le blé chutant de 14,5%, en partie du fait d'un accord conclu entre l'Ukraine, la Russie, la Turquie et les Nations unies pour débloquer les exportations de céréales à partir des ports de la mer Noire.

L'indice des prix du maïs a chuté de 10,7% en juillet, également en raison de l'accord entre la Russie et l'Ukraine ainsi que de l'augmentation des disponibilités saisonnières des principaux producteurs, l'Argentine et le Brésil, selon la FAO.

Trois navires transportant un total de 58.041 tonnes de maïs ont été autorisés à quitter les ports ukrainiens vendredi, selon l'organisation qui a planifié l'opération. Un premier navire transportant des céréales ukrainiennes a quitté Odessa lundi. (Reportage Maytaal Angel, version française Augustin Turpin, édité par Jean-Stéphane Brosse)

click here for restriction
©2022 Reuters
Reuters

Nombre de caractères autorisés : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !