Les Etats-Unis s'apprêtent à sanctionner des responsables chinois

Les Etats-Unis s'apprêtent à sanctionner des responsables chinois
Crédit photo © Reuters

par Humeyra Pamuk et David Shepardson

WASHINGTON (Reuters) - Les Etats-Unis se préparent à imposer vendredi des sanctions contre un certain nombre de représentants chinois en raison de la répression de la démocratie à Hong Kong, ainsi qu'à mettre en garde les entreprises internationales y opérant contre les conditions qui se détériorent, ont déclaré à Reuters deux sources au fait de la question.

Sept membres du Bureau de liaison, l'organe du pouvoir central chinois à Hong Kong, feront l'objet de sanctions financières, selon les sources.

Un avis aux entreprises distinct, publié par le département d'Etat, soulignerait les préoccupations du gouvernement américain quant à l'impact de la loi sur la sécurité nationale de Hong Kong sur les entreprises internationales. Les critiques affirment que Pékin a mis en oeuvre cette loi l'année dernière pour faciliter la répression des militants pro-démocratie et de la presse.

"La situation à Hong Kong se détériore. Et le gouvernement chinois ne tient pas l'engagement qu'il a pris sur la manière dont il traiterait la ville, et il s'agit donc plutôt d'un conseil sur ce qui pourrait se passer à Hong Kong. C'est aussi simple que cela et aussi compliqué que cela", a déclaré Joe Biden lors d'une conférence de presse avec la chancelière allemande Angela Merkel, en visite à Washington.

Ces mesures, qui ne manqueront pas de susciter la colère de Pékin, constituent le dernier effort de l'administration Biden pour tenir le gouvernement chinois responsable de ce que Washington appelle l'érosion de l'Etat de droit dans l'ancienne colonie britannique qui est revenue sous contrôle chinois en 1997.

Les deux sources, qui préfèrent conserver l'anonymat, ont déclaré que les mesures concernant Hong Kong étaient encore susceptibles d'être modifiées. L'une des sources a indiqué que la Maison blanche étudiait également la possibilité d'un décret sur l'immigration en provenance de Hong Kong, mais que sa mise en oeuvre n'était pas encore certaine.

Le département du Trésor américain s'est refusé à tout commentaire sur la question après que les médias ont fait état cette semaine d'éventuelles nouvelles sanctions.

(Humeyra Pamuk, David Shepardson, Michael Martina et David Brunnstrom; version française Camille Raynaud)


click here for restriction
©2021 Reuters
Reuters

Nombre de caractères autorisés : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !